1. La webserie Voyage qui cartonne, de l’ESC Clermont Business School
Partenariat

La webserie Voyage qui cartonne, de l’ESC Clermont Business School

Envoyer cet article à un ami
 // © ESC Clermont
// © ESC Clermont

École Supérieure de commerce de la Conférence des Grandes Écoles, l’ESC Clermont Business School propose un bachelor, un master et des programmes spécialisés à l’international. Une posture que l’école se plaît à valoriser à travers sa websérie intitulée « Va voir ailleurs si j’étudie ». Plongée au cœur d’une business school sans frontières qui favorise le départ à l’étranger.

Désireuse de mettre en avant les aspects pratiques de la vie étudiante à l’étranger, l’ESC Clermont BS s’est lancée dans une websérie qui part à la rencontre des étudiants de l’école à l’autre bout du monde. À sa tête ? La virevoltante Jessica Pommier, une blogueuse voyage issue de la promotion 2012.

Partir à l’étranger fait partie intégrante de l’ADN de l’école, fortement engagée dans une politique d’ouverture. Avec ses parcours de formation 100 % en anglais, la business school auvergnate fait tout pour permettre aux étudiants de bachelor et master d’évoluer à terme dans un environnement de travail international. Et cela passe bien évidemment par des séjours loin de l’Hexagone.

« Dédramatiser le départ »

Dans cette websérie débutée en janvier 2018, Jessica, épaulée par Florian Bompan derrière la caméra, enchaîne les épisodes en immersion pour découvrir le quotidien de ces jeunes Français installés dans différentes universités partenaires de l’école. De la recherche de logement à la découverte d’une nouvelle culture en passant par la gestion de l’éloignement, Jessica aborde avec humour toutes les problématiques liées à l’exil soudain de ces jeunes partis tenter l’aventure d’un double diplôme.

Après plusieurs étapes de l’Espagne à l’Indonésie en passant par le Mexique, le Brésil, la Finlande et le Royaume-Uni, « Va voir ailleurs si j’étudie » a aujourd’hui dépassé les 250 000 vues et s’apprête à proposer le premier épisode de sa troisième saison. Avec cette même ambition de montrer en quoi un départ dans un pays inconnu peut être décisif dans une formation. « À travers la valorisation de cette websérie, c’est la capacité de l’école à faire découvrir le monde aux sens propre et figuré et se réaliser, explique Françoise Roudier, le Directeur Général. C’est aussi une manière de rendre plus accessible et concrète la vie d’étudiants à l’étranger et de dédramatiser le départ. »


Ouvrir le champ des possibles

Pour l’équipe pédagogique de l’ESC Clermont BS, étudier à l’étranger est aujourd’hui un passage incontournable dans la construction d’un projet professionnel solide. Une façon de donner du sens à sa vie et d’ouvrir le champ des possibles. « Chaque étudiant vit son expérience à sa manière et bien des parcours sont envisageables, précise Françoise Roudier. Mis à part le voyage et le coût de la vie sur place, un échange ou double diplôme n’induit pas de frais supplémentaires d’inscription. Il est accessible à tous. »

Dans l’idée de faire voyager ses étudiants, l’école a mis en place des programmes bien définis. Les élèves de bachelor ont ainsi la possibilité d’effectuer leur troisième année à l’étranger alors que ceux qui sont en master ont l’obligation de partir pour une durée d’un semestre à une année. Pour celles et ceux qui restent en France, des programmes entièrement en anglais sont assurés.

Intégrée au cœur d’un écosystème au service de ses apprenants et de leur employabilité, l’ESC Clermont BS n’en oublie pas pour autant ses missions en local. À l’instar de son open incubateur intramuros, le SquareLab, qui matérialise un des objectifs de son projet éducatif autour de l’entrepreneuriat. « Notre mission est de former des managers et entrepreneurs dotés d’un solide socle de connaissances fondamentales en sciences de gestion, mais également capables de comprendre les enjeux et la complexité du monde économique et des affaires dans un environnement mondialisé. »

Dernières nouveautés en date ? L’ESC Clermont vient de signer une convention, le 26 novembre dernier, avec Strate École de Design pour la création du Master of Science « Anthropocene by Design ». Elle ouvrira aussi un second Master of Science en 2020 avec l’École d’ingénieurs SIGMA Clermont sur les « Nouveaux business models de la mobilité durable ». Une orientation stratégique, toujours dans cette même idée de former des managers et des entrepreneurs compétents à l’heure des défis actuels en matière de transition climatique et socio-économique.

En savoir + :

https://www.esc-clermont.fr/va-voir-ailleurs-si-jetudie-webserie/

https://www.instagram.com/esc_clermont/