1. Supérieur
  2. International et étranger
  3. Laura, Erasmus au Royaume-Uni : "Je voulais découvrir autre chose que mon chez-moi"
Témoignage

Laura, Erasmus au Royaume-Uni : "Je voulais découvrir autre chose que mon chez-moi"

Envoyer cet article à un ami
Laura a particulièrement apprécié les efforts faits par les Anglais pour communiquer. // © Ariane Pinel pour l'Etudiant
Laura a particulièrement apprécié les efforts faits par les Anglais pour communiquer. // © Ariane Pinel pour l'Etudiant

Malgré l'appréhension de partir, Laura a saisi l'occasion de s'envoler pour l'Angleterre, grâce à Erasmus+, lors de sa première professionnelle cuisine. Une expérience réussie puisqu'elle a envie d'y retourner.

Pour Laura, partir dans le cadre du programme Erasmus+ à 16 ans relevait presque de l'évidence : "Je voulais découvrir autre chose que mon chez-moi. Même si j'avais peur de ne pas me faire comprendre à cause de la langue, découvrir une autre culture, c'est vraiment bien. Et puis j'aime parler anglais."

Pendant son année de première professionnelle cuisine, elle entend parler du dispositif Erasmus+ par sa professeure d'anglais. Depuis 2008, le lycée professionnel de Loudun (86) envoie, chaque année, 9 élèves de première dans trois ou quatre pays. Les demandes sont gérées par l'établissement qui encadre les élèves de A à Z. Laura est sélectionnée et part à Plymouth (Angleterre) cinq semaines, en novembre 2015. "J'étais logée dans une famille avec deux enfants. Dès la deuxième semaine, une Finlandaise de 20 ans est arrivée. Je me suis sentie moins seule. Quand nous étions en repos toutes les deux, nous sortions ensemble avec nos amis."

Lire aussi : Erasmus+ : 1001 façons de partir

Cinq semaines en entreprise

La première journée, direction l'école de cuisine pour apprendre les bases de l'anglais, la sécurité et les gestes professionnels. Puis les cinq semaines se sont déroulées en entreprise : trente-cinq heures par semaine en stage. "Le week-end, nous visitions la ville. Parfois, il y avait des soirées entre étudiants et nous rencontrions des Allemands, des Anglais, des Espagnols, des Polonais."

Laura a découvert un pays : "Les gens ne sont pas comme ici, on ne se sent jamais rejeté ; ils font des efforts pour nous comprendre. En entreprise, c'était vraiment drôle : ils mettaient de la farine sur le plan de travail et faisaient des dessins dedans pour communiquer avec nous !" Laura, qui passe son bac cette année, a déjà envie de retourner en Angleterre ou de découvrir la Nouvelle-Zélande. Cette fois, pour y travailler.

Pour aller plus loin : Ma vie d'étudiante en Nouvelle-Zélande : Estelle, une future ingénieure aux antipodes / Métiers de la restauration : au bonheur des papilles à la Maison Rostang / Antonin, Erasmus en Autriche : "Je me sentais comme un étudiant autrichien" / Sabrina, Erasmus au Royaume-Uni : "Je veux travailler à l’étranger depuis que j’ai 16 ans"