1. Les étudiants français veulent partir à l’étranger, malgré les difficultés
Décryptage

Les étudiants français veulent partir à l’étranger, malgré les difficultés

Envoyer cet article à un ami
Se former sur trois continents, c'est possible ! // © Fotolia
Se former sur trois continents, c'est possible ! // © Fotolia

Dans le cadre de son observatoire de la mobilité étudiante, l’organisme Campus France a mené pour la première fois une grande étude sur le sujet. Les résultats de cette enquête démontrent la forte volonté des jeunes à emmagasiner de l’expérience à l’étranger, malgré de sérieux freins au départ.

94 % des jeunes ont déjà voyagé pour raisons touristiques et plus de huit sur dix se déclarent intéressés par un séjour à l’étranger en études ou en stage. Pour autant, moins d’un tiers d’entre eux indiquent avoir effectivement une expérience en la matière.

Là où 81 % des étudiants de grandes écoles partent, seuls 26 % de ceux inscrits à l’université ont cette chance. Le coût très élevé du séjour (environ 6.000 € pour six mois), le manque d’aides publiques, la barrière des langues et le caractère souvent facultatif du départ expliquent le faible nombre de départs, malgré l’attrait marqué envers ce type d’expérience.

Enquête Campus France publiée le 23 mars 2016. 26.000 étudiants issus de 330 établissements d'enseignement supérieur ont répondu à l'enquête