1. Enregistrement, assurance, test de langue… quelles formalités pour étudier en Allemagne ?
Décryptage

Enregistrement, assurance, test de langue… quelles formalités pour étudier en Allemagne ?

Envoyer cet article à un ami
L'Allemagne est un pays accueillant pour les étudiants européens. // © Andreas MEICHSNER/ The New York Times-REDUX/ REA
L'Allemagne est un pays accueillant pour les étudiants européens. // © Andreas MEICHSNER/ The New York Times-REDUX/ REA

Un séjour d'études en Allemagne, cela se prépare. Déclaration de domicile, santé, tests de langue… Tour d’horizon des démarches à anticiper pour arriver serein.

Un parcours du combattant, les formalités administratives pour étudier en Allemagne ? Pas tant que ça, si vous intégrez un échange universitaire avec Erasmus+. Si vous partez individuellement, en revanche, il faudra vous préparer au moins 6 mois à l'avance. 

Enregistrement à la mairie 

En tant qu'Européen, vous n'avez pas besoin de visa pour étudier en Allemagne. Si vous partez plus de 3 mois, vous devrez néanmoins déclarer l'adresse de votre domicile à la mairie, dans les deux semaines qui suivent votre emménagement.

Lire aussi : Coût de la vie, logement... la vie étudiante en Allemagne

Assurez-vous en cas de pépin 

Pour que vos frais de santé soient remboursés en Allemagne, demandez la CEAM (carte européenne d'assurance maladie) à votre caisse d'assurance maladie. Vous pouvez le faire en ligne depuis votre compte ameli, au plus tard 15 jours avant le départ (si vous avez dépassé le délai, un certificat provisoire de remplacement vous sera délivré).

La carte est gratuite et valable 2 ans. Elle garantit la prise en charge de vos soins médicaux dans les mêmes conditions que les Allemands. Attention, certains tarifs peuvent être supérieurs à ceux pratiqués en France : n'hésitez pas à compléter votre protection sociale par une mutuelle santé.

Sprechen Sie Deutsch ?

La plupart des universités demandent aux étudiants étrangers d'attester leur niveau en allemand, même dans le cadre d'un séjour Erasmus+. Elles requièrent en général le niveau B2 du CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues).

Plusieurs options s'offrent à vous pour prouver vos connaissances. Si vous avez un niveau débutant ou intermédiaire, privilégiez le Goethe-Zertifikat. Plusieurs sessions sont organisées au cours de l'année par le  Goethe Institut, implanté à Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Paris, Strasbourg et Toulouse, ainsi que dans les centres d'examen agréés. Le tarif varie selon le niveau : si vous n'êtes pas élève du Goethe Institut, comptez 230 € pour le B2.

Lire aussi : Étudier en Allemagne : comment choisir son université.

Si vous avez un niveau avancé, le TestDaF (Test Deutsch als Fremdsprache) est une autre possibilité. Il correspond en effet aux degrés B2 à C1 et est également proposé au Goethe Institut. L'inscription s'élève à 195 €. Vous trouverez plus d'informations sur le site officiel du test.

Si vous n'avez passé aucun de ces examens, votre université d'accueil vous demandera peut-être de vous présenter au DSH (Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang). Attention : un échec à ce test pourrait mettre votre inscription en péril ! Vous avez donc tout intérêt à vous inscrire à un test en France, Goethe-Zertifikat ou TestDaF, avec la préparation adéquate.

Pratique

Trouvez des informations sur l'apprentissage de l'allemand sur le site de l'OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse).

Étudier en Allemagne : suivez le guide !

Votre décision est prise : vous allez partir étudier en Allemagne. Mais comment choisir l'université ? Combien va vous coûter l'inscription ? Où vous loger ? On fait le point sur les étapes à franchir.

Test : Êtes-vous prêt(e) à partir étudier en Allemagne ?
Comment choisir son université en Allemagne ?
Coûts des études, bourses, jobs… quel budget pour l'Allemagne ?
Logement, transport, budget… la vie étudiante en Allemagne