1. Lycéens : si vous partiez à Londres l’an prochain ?
Décryptage

Lycéens : si vous partiez à Londres l’an prochain ?

Envoyer cet article à un ami
Pas obligé d'avoir votre bac pour partir outre-Manche : la capitale britannique accueille chaque année des centaines de lycéens français. Deux possibilités : le séjour linguistique ou les “secondary schools”. Pour quelle solution opter et comment préparer votre voyage ? Nos conseils pour que le jeu en vaille la chandelle.


Des étudiants venus du monde entier se côtoient à Londres. Avec un système éducatif plus souple que le modèle français, l’Angleterre reste une des destinations les plus courtisées. Des séjours linguistiques aux lycées britanniques, le choix reste large. Mais il faudra parfois en payer le prix.

Les séjours linguistiques

 Les séjours linguistiques sont les plus connus et les plus prisés à Londres. Dans une école de langue ou chez le professeur, ils permettent de perfectionner son niveau d’anglais mais aussi de découvrir une nouvelle ville. Lucien, élève français de terminale, a passé une semaine à la Hampstead School, à l’été 2012. "Comme je suis en classe européenne, c’était l’occasion pour moi d’améliorer mon anglais", raconte-t-il. Même si le séjour a été bref, il reconnaît qu’il a pu améliorer sa prononciation avec quatre heures de cours le matin et une heure et demie de visite l’après-midi.

De votre côté, vous pourrez passer plus de temps – un semestre ou plus – dans une école de langues. "L’étudiant suivra des cours d’anglais, de culture, d’actualité", explique Marie-Claude Lechair, directrice adjointe de WEP, organisme de séjours linguistiques.

 

Les lycées britanniques

 
Roman, lycéen français, a choisi la formule "Secondary School".

Dans ces "Secondary Schools", vous étudierez quatre matières, comme les mathématiques, la physique, l’histoire, le théâtre ou encore la photographie. Roman a choisi d’intégrer le Hugh Christie Technology College dans la ville de Kent, à une heure du centre de Londres. "Le système britannique est très différent. Ici, nous choisissons les matières, ce qui rend la scolarité plus agréable, reconnaît le jeune lycéen. Nous avons beaucoup plus de temps libre mais aussi beaucoup plus de travail à faire à la maison"

Comment choisir son établissement ?

Parmi les centaines d’offres, il est souvent difficile de faire le tri. "Le mieux est de faire appel à des organismes qui dépendent de l’Unosel (Union nationale des organisations de séjours éducatifs, linguistiques et de formation en langues) et de l’Office (Office national de garantie des séjours linguistiques et des voyages scolaires)", conseille Irène Daumur, chef de projet au British Council. "Le lycéen établit son projet avec le conseiller de chaque organisme et choisit avec lui ce qui correspond le plus à ses besoins, selon la localisation de l’établissement, sa réputation ou encore les activités extrascolaires", développe Kseniya Yasinska, déléguée générale de l’Unosel.

Si vous ne voulez pas passer par ces organismes payants, le mieux est d’aller sur le site Internet de l’établissement qui vous intéresse. Vous pouvez également trouver toutes les informations sur le site du British Council. Les demandes peuvent aussi se faire par l’intermédiaire de ISC International (Independent Schools Council International)

Quand et comment partir ?

Pour les séjours linguistiques, le projet se prépare quelques semaines, voire quelques mois à l’avance. Pour un départ d’un semestre ou deux dans une école de langue ou dans un lycée, il faut s’organiser un an à l’avance, en commençant par en informer votre lycée français. Généralement, les séjours linguistiques se déroulent pendant les vacances scolaires. Pour une année complète à Londres, la plupart des conseillers estiment qu’il faut partir en seconde pour ne pas rater d’examen important.

Tous les étudiants étrangers âgés de moins de 16 ans doivent avoir un tuteur résidant de plus de 25 ans au Royaume-Uni qui prendra soin d’eux. Certaines écoles ou agences peuvent vous aider à trouver ce tuteur si vous ne connaissez personne. Il faut également un passeport ou une carte d’identité en cours de validité, une autorisation de sortie de territoire pour les mineurs, une assurance de responsabilité civile et rapatriement, ainsi qu’une assurance médicale.

Quel niveau en langue ?

Le Cats College accueille des lycéens français en séjour linguistique à condition d'avoir déjà
un bon niveau en anglais.

Le but d’un séjour linguistique étant de perfectionner son anglais, le niveau n’est pas important. À l’inverse, pour intégrer un lycée à Londres, un très bon niveau d’anglais est requis. "Pour intégrer le Cats College avec lequel nous travaillons, l’étudiant devra justifier d’’un niveau IELTS de 4.0 au moins", explique Laurence Lamotte, conseillère chez Boa Lingua.

Combien ça coûte ?

La gamme de prix reste très large. Là encore, il faut comparer les différentes écoles et organismes. Pour une année dans un lycée britannique avec un organisme, comptez en moyenne 10.000 £, soit 12.400 €.

Pour un séjour linguistique d’une semaine, les prix débutent à partir de 400 €. Mais selon l’Office, vous pouvez bénéficier d’aides financières, par exemple par le biais du comité d’entreprise de vos parents, du conseil général ou régional.

Et après ?

Ces séjours n’étant pas validés par le système éducatif français, vous devrez reprendre votre scolarité là où vous l’avez laissée avant votre départ. Mais comme le gain en maturité et la performance linguistique sont importants, le jeu en vaut peut-être la chandelle.

 

Le lycée français, une fausse bonne idée ?

Reconnu pour ses excellents résultats, le lycée français Charles-de-Gaulle de Londres reste une institution. Mais comme il tient à le préciser, son objectif n’est pas d’accueillir des étudiants venus de France mais des enfants d’expatriés. Il refuse aujourd’hui de se positionner comme tel, faute de places. Cependant, chaque année, l’établissement propose à des élèves de 1re et de terminale (séries L, ES, S) de poursuivre leur scolarité, tout en résidant dans une famille d'accueil. Pour la rentrée 2013, les informations précises seront en ligne à partir du 2e trimestre 2012-2013.

La sélection est rude.
Il faut envoyer une lettre de motivation, le dernier bulletin trimestriel de l'année scolaire précédente, les deux bulletins de l'année scolaire en cours, ainsi que vos coordonnées (adresses email et postale). Si votre dossier est accepté, et uniquement dans ce cas, vous pourrez faire une demande d'inscription.
Le coût de la scolarité s’élève à plus de 10.000 £ (12.400 €) et n'inclut pas les frais de demi-pension, les droits d'inscription aux examens français, le prix des transports et le logement en famille d'accueil. Des bourses d’excellence peuvent être cependant réservées à certains élèves.