1. Comment Célia, étudiante à l'UTC Compiègne, a passé un semestre au Brésil
Portrait

Comment Célia, étudiante à l'UTC Compiègne, a passé un semestre au Brésil

Envoyer cet article à un ami
Comment Célia, étudiante à l'UTC Compiègne, a passé un semestre au Brésil // © Photo fournie par le témoin
Comment Célia, étudiante à l'UTC Compiègne, a passé un semestre au Brésil // © Photo fournie par le témoin

Alors qu'elle est en quatrième année à l'UTC (Université de technologie de Compiègne), Célia, 23 ans, décide de partir passer un semestre d'études à l'université de Recife, dans le nord-est du Brésil.

Brazil  Pourquoi le Brésil ?

Adolescente, Célia est partie au Brésil avec son lycée. Le coup de foudre avec la culture du pays fut immédiat, et l'envie d'y retourner, profonde.
Lorsque la jeune fille intègre l'UTC (Université de technologie de Compiègne) pour mener ses études d'ingénieur, elle sait que l'école organise un échange académique avec l'université de Recife (UFPE, Université fédérale du Pernambouc), dans le nord-est du pays.
Au cours de ses premières années de formation, elle apprend le portugais et s'envole pour le Brésil durant sa quatrième année d'études, pour un semestre de cours au sein de l'établissement partenaire.

Brazil  Ce qu'elle y a fait

"L'UFPE propose énormément de cours dans les domaines de l'agroalimentaire et de la nutrition, ce qui correspond à ma spécialité à l'UTC, raconte la jeune femme. Pendant six mois, j'ai donc pu acquérir des connaissances très pointues, faire des stages dans les laboratoires de l'université... L'expérience a été d'une richesse incroyable !"

Sur place, Célia loue un petit appartement avec son ami, français lui aussi, et vit à l'heure locale : "J'ai découvert le rythme de vie brésilien, un vrai choc par rapport à la France, sourit-elle. Là-bas, les habitants sont très patients, et il ne faut pas s'offusquer d'un retard. Quant aux cours, les relations avec les professeurs sont plus détendues."

Brazil  Et l'après, elle le voit comment ?

Pour le moment, Célia a avancé les frais de son voyage – l'inscription à l'UFPE est prise en charge par l'UTC –, mais elle devrait recevoir une bourse du ministère des Affaires étrangères. Après avoir obtenu son diplôme d'ingénieur, elle espère partir travailler au Brésil durant quelques années. "Quand tout se passe bien, on a envie d'y retourner !"

LE CONSEIL DE CÉLIA
"Avant de partir, renseignez-vous sur le pays d'accueil, sur sa culture, pour éviter les mauvaises surprises à l'arrivée. Et préférez un voyage long, de plusieurs mois : vous découvrirez ainsi en profondeur la culture du pays."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Émeline, étudiante à l'ENSTBB Bordeaux, est partie en stage en Australie Comment Célia, étudiante à l'UTC Compiègne, a passé un semestre au Brésil Comment Anne-Lise, étudiante au Cesi d'Arras, est allée en mission humanitaire en Afrique du Sud