1. Comment Anouk, étudiante à SKEMA, a passé sa 3e année en Caroline du Nord
Portrait

Comment Anouk, étudiante à SKEMA, a passé sa 3e année en Caroline du Nord

Envoyer cet article à un ami
Comment Anouk, étudiante à SKEMA, a passé sa 3e année en Caroline du Nord // © Photo fournie par le témoin
Comment Anouk, étudiante à SKEMA, a passé sa 3e année en Caroline du Nord // © Photo fournie par le témoin

Anouk, 23 ans, en troisième année à SKEMA, a séjourné sur le campus étranger de son école, en Caroline du Nord. Retour sur les raisons qui l'ont poussée à choisir cette destination et les démarches qu'elle a entreprises pour y arriver.

United-States-of-America Pourquoi la Caroline du Nord ?

Entre Anouk et les États-Unis, c'est une longue histoire d'amour. "J'adore les Américains, ils sont bien plus ouverts d'esprit que nous sur un bon nombre de choses." Attirée depuis longtemps par le pays d'Obama, elle a été poussée à sauter le pas grâce à l'emménagement de ses parents à New York, pendant sa deuxième année d'études. "Le campus américain de mon école n'était pas très loin de chez eux, et ça m'a paru une bonne manière de découvrir la culture américaine en interne."

United-States-of-America Ses démarches

La jeune femme a opté pour la sécurité, pour son premier séjour d'études à l'étranger. "Partir sur un campus de l'école, ça rassure, beaucoup de choses sont facilitées et on sait qu'on va suivre les mêmes cours qu'en France, avec des étudiants de sa promotion." Pour maximiser ses chances d'être sélectionnée, Anouk a ciblé une période qu'elle savait moins prisée par ses camarades. Les bâtiments de SKEMA sont installés à Raleigh, au sein de la North Carolina State University. "Les Américains étaient ravis d'avoir des Français sur le campus et je ne me sentais pas du tout une étrangère !"

United-States-of-America Sa vie sur le campus

Sur place, Anouk était en colocation avec son copain de l'époque, dans un appartement choisi par l'école. "Il était spacieux, à dix minutes à pied de l'école, et on payait moins de 350 $ chacun [environ 250 €, NDLR], ce qui est très accessible pour la Caroline du Nord."

L'expérience de Raleigh a conforté Anouk dans son idée de travailler aux États-Unis. En guise de mise en bouche, elle a enchaîné avec 18 mois de stage à New York, d'abord à Ubifrance, puis en année de césure chez Chanel. "Ça a été le coup de foudre immédiat ! Je gagnais un peu d'argent, j'avais mon boulot la journée et je sortais avec mes amis le soir… J'ai vite trouvé mes repères."

LES CONSEILS D'ANOUK
"Ne vous mettez pas de barrière. Je vois de nombreux étudiants qui aimeraient partir aux États-Unis baisser les bras avant même d'avoir essayé. Ce n'est pas compliqué si on s'en donne les moyens, et l'école nous aide beaucoup."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Louis, étudiant à l'ESC Rennes, est parti un semestre au Mexique Comment Anouk, étudiante à SKEMA, a passé sa 3e année en Caroline du Nord Comment Alexandre, étudiant à l'ESSCA, a effectué son stage en Chine