Les bonnes raisons de partir étudier en Suisse

Par Isabelle Maradan, publié le 26 Février 2014 - Mis à jour le 16 Février 2016
2 min

En plein cœur de l’Europe, la Suisse attire chaque année plus de 4.000 étudiants français sur son territoire. Ses atouts ? Quatre langues nationales et des formations de prestige.

La Confédération suisse n'équivaut qu'à 6,5 % du territoire français, mais offre un large choix de formations postbac, avec dix universités cantonales, deux hautes écoles polytechniques fédérales, neuf hautes écoles spécialisées et plusieurs écoles hôtelières dont la renommée est internationale.

Un atout : le multilinguisme

Avec ses quatre langues nationales – allemand, français, italien et romanche –, la Suisse est le pays du multilinguisme, et la plupart des universités proposent des diplômes bilingues. Pour ce pays niché au cœur de l'Europe, la carte de l'international est une spécificité his­torique. L'anglais y est même devenu la cinquième langue officielle.

Pour suivre des cours en français, optez plutôt pour les universités de Genève, de Lausanne, de Neuchâtel ou de l'EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne).

Attention cependant, depuis un référendum tenu en février 2014, la Suisse ne fait plus partie des pays participant au programme Erasmus+, il faut donc que votre établissement d'origine ait une convention d'échange avec un établissement suisse pour pouvoir partir dans le cadre d'un échange.

 

Infos pratiques
- Le site de la CRUS (Conférence des recteurs des universités).
- Le SEFRI (secrétariat d'État à la Formation, à la Recherche et à l'Innovation) est responsable au niveau fédéral des universités, des hautes écoles spécialisées en affaires spatiales, recherche et science.
- La Haute école spécialisée de Suisse occidentale (art, social ou économie).
- Un site pour s'informer sur la place des universités suisses dans les classements internationaux.
-Le site de l'Ambassade de France en Suisse.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !