1. Comment Aurélie, étudiante en traduction à l'ISIT, est partie un semestre en échange au Mexique
Portrait

Comment Aurélie, étudiante en traduction à l'ISIT, est partie un semestre en échange au Mexique

Envoyer cet article à un ami
Aurélie, étudiante en traduction à l'ISIT, est parti un semestre en échange au Mexique // © Photo fournie par le témoin
Aurélie, étudiante en traduction à l'ISIT, est parti un semestre en échange au Mexique // © Photo fournie par le témoin

Aurélie, 21 ans, en master 1 communication interculturelle et traduction à l’ISIT, à Paris, est partie en échange au Mexique. Un vrai choc culturel, mais auquel elle a su s'adapter.

Mexico Pourquoi le Mexique ?

À tout juste 21 ans, Aurélie a déjà étudié et travaillé en Irlande et au Pérou. Inscrite en master 1 communication interculturelle et traduction à l'ISIT (école d'interprétation et de traduction parisienne), la jeune fille est partie durant six mois au Mexique dans le cadre d'un échange avec l'université de Guadalajara, située au centre du pays.
"Mes motivations étaient doubles, déclare l'étudiante. Je voulais d'une part améliorer mon espagnol, délaissé au profit de l'anglais depuis quelques années, d'autre part, vivre un grand dépaysement." Il était donc hors de question de partir dans un pays européen, pas assez lointain au goût de la jeune fille. Le Mexique s'est vite imposé comme la destination idéale.

Mexico Sa vie sur place

Malgré sa préparation et son envie de partir, Aurélie est confrontée de plein fouet au choc culturel : "Si les Mexicains sont des gens très ouverts, il faut aussi composer avec leurs défauts. Entre autres, ils n'aiment pas reconnaître qu'ils ne savent pas quelque chose et ils ne sont pas très rigoureux sur les horaires. ‘14h00’, ça veut dire ‘entre 14h00 et 16h00’… voire plus ! Il faut s'adapter, mais cela fait partie du jeu."

Mexico Ce que ça lui a apporté

De son séjour, elle revient avec un excellent niveau en espagnol, une plus grande capacité d'adaptation et de belles images en tête. Surtout, ce voyage a confirmé ses envies : "C'était la première fois que je vivais aussi longtemps dans un pays étranger. J'ai su m'adapter et cela m'a confortée dans mon envie de vivre, plus tard, à l'étranger."

LES CONSEILS D'AURÉLIE
"Il ne faut pas être effrayé par la distance qui nous sépare de nos proches, pas plus qu'il ne faut être impressionné par les opinions des autres sur tel ou tel pays. Partez sans avis préconçu et découvrez par vous-même."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Justine, étudiante dans le paramédical, est partie un mois en stage au Bénin Comment Jordan, étudiant en hôtellerie-restauration, a réalisé son stage d'un semestre en Chine Comment Fanny, étudiante en tourisme et management, a profité d’un échange de quatre mois à Buenos Aires Comment Aurélie, étudiante en traduction à l'ISIT, est partie un semestre en échange au Mexique