Un stage en Chine : le choc culturel

publié le 21 May 2007
2 min

Dernier jour de cours pour Bastien, 24 ans, étudiant en école d’ingénieurs qui passe sa cinquième et dernière année à Shanghai en Chine. Au programme : soutenance de stage devant ses profs et des professionnels français. L’occasion de nous raconter son parcours et son expérience dans l’Empire du milieu. Dépaysement garanti !

Si six mois d’études à Shanghai ont déjà constitué un premier choc culturel pour Bastien, étudiant en Chine, le stage ne fait que l’accentuer. Le jeune homme décroche son stage de fin d’études dans une unité de production du groupe Dextra à bastien, étudier en chine, soutenance Canton, à 1 200 km de Shanghai. Non sans peine… "J’ai obtenu ce poste quasiment à la dernière minute. J’étais sur le point de rentrer en France. Le système des stages est peu développé en Chine, même dans les entreprises françaises. Heureusement, la direction de l’école m’a aidé."

Des traducteurs pour se faire comprendre

Sa mission ? Mettre en place une ligne de forge dans une petite usine de 100 salariés, dont 90 % de Chinois. "La plus grosse UV (unité de valeur) de gestion de projets de toute ma vie", confie Bastien à l’occasion de sa soutenance de stage. Il décrit les problèmes de communication qu’il a rencontré avec les ouvriers chinois, leur prise d’initiative, les besoins incessants de traducteurs pour se faire comprendre. Un autre monde, une autre expérience du management… "Ce stage a mis à l’épreuve mes capacités d’adaptation. Dans le même temps, il m’a donné une envie d’entreprendre que je n’avais pas avant de venir en Chine."



Sylvie Lecherbonnier

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !