Tout savoir avant de partir étudier à l’étranger

Par Expat.com, partenaire de l'Etudiant, publié le 27 Octobre 2021
9 min

Vous souhaitez étudier à l’étranger dans le cadre de vos études mais vous vous posez des questions ? Comment partir ? Comment financer son projet ? Comment trouver un logement ?

Comment partir étudier à l’étranger ?

Il existe deux moyens pour profiter d’une mobilité à l’étranger en tant qu’étudiant :

  • Partir par vos propres moyens en vous inscrivant dans un établissement dans le pays de votre choix ;
  • Partir par le biais d’un échange étudiant grâce à votre établissement scolaire français. Dans le cadre d’un échange, il vous faudra joindre votre établissement scolaire et postuler auprès des universités étrangères qui vous seront proposées.

Faut-il nécessairement parler la langue du pays dans lequel on compte étudier ?

S’il est évident que la maitrise de la langue du pays d’accueil est un avantage, de nombreux établissements étrangers proposent des enseignements en anglais. Attention néanmoins, en fonction de la formation que vous envisagez, il pourra vous être demandé de justifier votre niveau d’anglais afin que votre établissement d’accueil soit assuré que vous soyez capable de suivre ses cours. La plupart du temps, les établissements exigent une attestation de résultat aux examens du TOEIC ou du TOEFL mais un test de langue peut également être envisagé.

Comment financer un projet de mobilité ?

Etudier à l’étranger coûte cher, en particulier en comparaison aux frais de scolarité connus en France. Il est certain que le financement de ce projet est donc une problématique de poids dans sa mise en place. Si l’étudiant ne dispose pas d’une aide personnelle, il lui est possible de contracter un prêt étudiant ou, en fonction de sa destination, de travailler pendant son année de mobilité, afin de s’autofinancer.

Attention, le droit de travailler en tant qu’étudiant dans un pays étranger n’est pas acquis automatiquement ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre établissement d’accueil quant aux règles qui régissent le travail des étudiants étrangers et des éventuelles autorisations à obtenir. Il ne sera jamais recommandé de travailler sans autorisation car un contrôle pourrait entrainer de graves conséquences, notamment l’expulsion de votre pays d’accueil.

Existe-t-il des aides financières pour me soutenir dans mon projet de mobilité ?

Il est tout à fait possible de bénéficier d’aides financières pour soutenir un projet de mobilité, que vous soyez un étudiant autonome ou que vous passiez par un programme d’échange scolaire. Les aides financières ne sont pas automatiques et nécessitent la constitution d’un dossier par l’étudiant qui doit commencer par l’identification des aides disponibles. A titre d’exemple, on peut nommer les aides régionales et les bourses accordées par les établissements français comme étrangers. Une aide ne sera toutefois jamais garantie et chaque demande devra être motivée et déposée en temps et en heure, c’est pourquoi il est crucial de commencer son dossier de mobilité internationale le plus tôt possible.

Comment obtenir ou renouveler son visa ?

Si vous devez partir vers une destination qui nécessite un visa ou un permis pour y séjourner ou encore y étudier, vous devez obtenir les documents nécessaires auprès des autorités compétentes de chaque pays. Ainsi, pour partir étudier en Thaïlande par exemple, vous devrez vous adresser à l’ambassade thaïlandaise en France.

Chaque pays a ses propres règles et délais. Vous devrez potentiellement vous déplacer dans l’ambassade (toujours dans la capitale de votre pays d’origine) pour accomplir une partie des démarches. En fonction des pays, la liste de documents exigés peut varier. Sachez qu’il peut vous être demandé de fournir un extrait de votre casier judiciaire afin d’obtenir votre visa.

En cas de demande de renouvellement de visa alors que vous vous trouvez déjà dans votre pays d’accueil, une erreur commune est de vous adresser à l’ambassade de France, or, l’administration française ne peut rien pour vous dans ce cas et vous devez vous diriger vers les services d’immigration de votre pays d’étude. Le maitre mot est « anticipation », n’attendez pas le dernier moment pour entamer vos démarches car il vous sera impossible de contrôler précisément les délais administratifs.

Comment trouver un logement à l'étranger ?

Trouver un logement à l’étranger est l’une des plus grandes angoisses des étudiants aspirants à la mobilité internationale. La plupart des établissements proposent des logements étudiants pour une partie des candidats au moins. Là encore, il sera important de déposer rapidement votre dossier complet car les places sont rares et les logements universitaires sont la plupart du temps les plus avantageux financièrement. N’hésitez pas à contacter rapidement l’administration de votre établissement d’accueil afin de connaitre en détails les options qui s’offrent à vous.

Si le logement universitaire n’est pas une option qui vous concerne alors un appartement individuel ou une colocation sont également envisageables.

Partager un logement est l’une des solutions privilégiées par les étudiants en échange. Vous pouvez trouver des colocataires et même des logements grâce à des groupes créés sur les réseaux sociaux, en passant par votre université d’accueil ou encore via des sites d’annonces comme Craig List.

Il reste tout à fait possible de contacter des agents immobiliers en amont de votre arrivée grâce à leur site internet afin qu’ils puissent organiser des visites dès votre arrivée sur place. Cette solution se révèlera sans doute la plus coûteuse mais également la plus sécuritaire, à condition de choisir scrupuleusement votre agent immobilier.

Attention, en période de COVID il est nécessaire de se renseigner sur les règles en place dans votre pays d’accueil pour ne pas vous retrouver bloqué par d’éventuelles quarantaines ou restrictions de visites.

Comment se construire un cercle d’amis dans un nouveau pays ?

La peur de l’isolement est naturelle quand on change de pays et il est certain que l’expérience peut se révéler plus éprouvante pour certains. Il existe tout de même quelques astuces pour faciliter votre intégration.

Le premier lieu de socialisation pour un étudiant reste son établissement scolaire, bien que la COVID-19 complique les choses, cette affirmation reste vraie. Renseignez-vous sur les activités organisées par votre université, il existe souvent des périodes d’intégration pour les nouveaux étudiants et des clubs qui vous permettront de faire vos premières rencontres.Les réseaux sociaux pourront vous être d’une grande aide, la plupart des filières disposent de groupes d’entraide et de communications, notamment sur Facebook, pour leurs étudiants.

Prenez votre courage à deux mains et osez proposer une sortie, il serait très surprenant de n’avoir aucune réponse positive sachant que vous ne serez pas la seule personne nouvellement arrivée.

Enfin, élargir votre cercle social peut être une bonne idée pour vous imprégner de votre pays d’accueil alors pourquoi ne pas vous inscrire à activité sportive, artistique musicale, etc.

Ne sous estimez pas l’importance d’avoir un cercle de soutien, bien que pour de nombreuses personnes se faire de nouvelles connaissances soit difficile, souvent, l’effort est récompensé. Etudier à l’étranger est une merveilleuse expérience mais elle comporte ses difficultés et ses moments de doute, c’est à ce moment qu’avoir un entourage amical fiable et bienveillant prend toute son importance.

Que faire en cas d’imprévu grave ?

Il ne doit pas s’agir d’une solution de facilité mais le rôle des ambassades de France et tout particulièrement des consulats qui leurs sont rattachés est, entre autres, d’apporter assistance à tous les ressortissants du pays que l’ambassade représente tout en respectant les lois locales. Ainsi, si vous vous retrouvez dans une situation d’urgence et que vous devez demander de l’aide, il vous sera utile d’avoir le contact du consulat français à disposition. Le consulat pourra vous aider, notamment en cas d’agression à l’étranger, d’arrestation, en cas de vol ou perte de vos papiers …

Par ailleurs, il n’est jamais trop tôt pour se renseigner au sujet des démarches à effectuer en cas de problèmes : Connaissez-vous bien votre assurance et ses prestations ? Votre banque et les protections qu’elle vous offre à l’étranger ? En cas d’imprévu, il vous sera plus difficile de regrouper les informations utiles sous le coût de la panique, soyez donc prévoyants.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !