1. Les écoles d’ingénieurs
Enquête

Les écoles d’ingénieurs

Envoyer cet article à un ami

En 2006, 10 % des étudiants des écoles d’ingénieurs étaient étrangers. Un pourcentage en augmentation constante. Les 246 écoles d’ingénieurs habilitées par la CTI (Commission des titres de l’ingénieur) sont désormais résolument tournées vers l’international.

De toutes les écoles d’ingénieurs, l’INSA Lyon, qui propose une formation en cinq ans après le bac, est celle qui présente la plus grosse proportion d’étudiants étrangers (un quart des effectifs, soixante-dix nationalités différentes). « En première année, les classes sont même composées à 50 % d’étrangers », indique Didier Vray, professeur et directeur des filières internationales à l’INSA Lyon, qui poursuit son développement international. A la rentrée 2007, l’école a ouvert neuf nouveaux masters of science.

Comment y entrer ?

Si vous n’êtes pas dans un programme d’échange, vous devez retirer une demande d’admission auprès de l’établissement à partir du mois de mars de l’année qui précède les études. Vous obtiendrez une réponse définitive à partir de juillet ou de septembre.
Sachez toutefois que chaque école décide de ses modalités d’inscription. L’admission peut se faire à différents niveaux, pour des durées variables. Certaines recrutent uniquement sur concours (spécifique ou non) après deux années de classe préparatoire, scientifique, technologique ou biologique. D’autres sont accessibles après le bac, sur dossier, ou après quelques années d’études. Renseignez-vous auprès du CEFI (Comité d’études sur les formations d’ingénieurs) ou du CNISF (Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France). Quoiqu’il en soit, un niveau scientifique élevé est exigé.

Les diplômes

Pour délivrer un diplôme d’ingénieur, qui donne automatiquement le grade de master, les écoles doivent être habilitées par la CTI (Commission des titres d’ingénieur). Celles-ci peuvent également proposer des formations spécialisées de niveau bac + 5 et plus. Les établissements membres de la CGE (Conférence des grandes écoles) dispensent ainsi des « mastères spécialisés ». Le mastère spécialisé est une formation post-diplôme d'une durée d'au moins un an, incluant des enseignements théoriques, un travail personnel de recherche en entreprise et la soutenance d'une thèse professionnelle. Il s’adresse aux titulaires d’un bac + 5 ou d’un bac + 4 qui possèdent trois ans d’expérience professionnelle.

Les concours spéciaux pour les étrangers

Les écoles les plus réputées, comme Polytechnique (dite l’ « X »), l’École centrale ou Supélec ont mis en place des concours réservés aux étrangers. Par exemple, le concours d’entrée du « cycle international » de Supélec est destiné aux étudiants du Liban, du Maroc ou de Tunisie qui n’effectuent pas d’études en France, mais qui ont reçu une formation portant sur le programme des classes préparatoires françaises dans un lycée en liaison avec l’ambassade de France. Les épreuves se déroulent sur place. L’inscription se fait par Internet sur le site www.scei-concours.org entre le 5 décembre et 15 janvier de l’année précédant le concours. Les étudiants admissibles passent les épreuves orales à Paris. Les étudiants originaires d’autres pays que ceux énoncés doivent entamer une procédure d’inscription classique et s’adresser directement au service d’admission de l’école.
De son côté, Polytechnique organise un concours destiné aux étudiants étrangers de haut niveau en mathématiques et physique (pour connaître la liste des pré-requis dans les deux matières, cliquez ici). Par ailleurs, ils doivent avoir effectué deux ou trois années d’études universitaires en sciences ou en ingénierie. L’admission se fait sur dossier et épreuves orales. La maîtrise du français n’est pas indispensable pour se porter candidat.
Toutes les épreuves peuvent être réalisées en anglais. Cependant, une fois que l’étudiant a réussi le concours, il doit quand même justifier d’un niveau de français suffisant pour suivre la scolarité.

Le réseau « n+i » engineering institutes

En 2000, l’organisme EduFrance, aujourd’hui CampusFrance, a créé le réseau « n+i » engineering institutes pour former des ingénieurs à vocation internationale. Par ce réseau, 61 écoles d’ingénieurs ont déjà accueilli et formé 700 élèves issus de 45 pays. Une voie d’accès royale pour les étudiants étrangers, qui ont un niveau bac + 4, puisqu’on leur propose un package avec dossier d’inscription en ligne, assurance, logement et semestre d’adaptation méthodologique et linguistique. Les inscriptions débutent un an avant la rentrée.

 


Partagez vos expériences sur notre forum "Grandes écoles".

Sommaire du dossier
Retour au dossier Se renseigner et s’organiser à l’avance Les grandes filières d’études Intégrer l’université Les écoles d’ingénieurs Les écoles de commerce Les cours à la française Les équivalences de diplômes Quel niveau de français ? Comment être en règle ? Quel est le budget d’un étudiant ? Obtenir une bourse Se loger L’accueil des étrangers