1. Se loger
Enquête

Se loger

Envoyer cet article à un ami

Ca y est, vous êtes inscrit, vous avez préparé votre séjour, effectué les démarches administratives… Reste un dernier problème à régler, et pas des moindres : le logement.


Mieux vaut vous prévenir à l’avance : trouver un logement n’est pas une mince affaire ! Il est fort probable que durant les premiers jours, voire les premières semaines, vous dormiez dans une auberge de jeunesse ou dans un foyer (pour trouver des adresses, regardez sur les sites www.cidj.asso.fr, www.unme-asso.com, www.fuaj.org), le temps de trouver un logement en résidence universitaire ou chez un particulier. Notez qu’il est plus facile de trouver un logement en province qu’à Paris.

Les résidences universitaires

Les CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) proposent des résidences, à prix très modéré, près des universités. Il existe des chambres de 9 m² à 150 € par mois et des studios de 15 à 20 m² à 200 ou 300 € par mois. Les logements sont prioritairement attribués aux étudiants dont la famille dispose de faibles ressources. Ainsi, les non boursiers ne pourront être logés que sous réserve de places disponibles… Pour faire une demande d’admission en résidence universitaire, il faut retirer un dossier social étudiant (DSE) auprès de votre CROUS ou de votre établissement à partir du 1er février de l’année précédant la rentrée et le déposer avant le 30 avril. A Paris, la demande peut être effectuée sur Internet à partir de la mi-janvier.
Si vous envisagez de venir étudier à Paris au minimum en première année de master, vous pouvez vous adresser à la Cité internationale, qui accueille et loge des résidents venus du monde entier. Pour savoir si votre école ou votre nationalité est représentée à la Cité, consultez la liste des maisons nationales et des maisons d'écoles. Puis, faites votre demande d’admission sur le site.


Les résidences privées

Selon vous, vous n’avez aucune chance d’obtenir une chambre en résidence universitaire ? Pas de panique ! Vous pouvez vous tourner vers les résidences privées (Estudines, Studelites, Fac-Habitat, Gestrim Campus, etc.) qui fleurissent dans les villes étudiantes. En plus d’une chambre ou d’un studio, vous pourrez bénéficier de services gratuits ou payants (ménage, laverie, petit-déjeuner, salle de sport, solarium…). Attention : les prix peuvent grimper jusqu’à 1000 € par mois pour un studio meublé à Paris.

Louer chez le particulier

Vous pouvez opter soit pour le logement chez l’habitant (louer une chambre dans l’appartement ou la maison d’une famille), soit pour la location d’un studio, seul ou en colocation. Dans ce cas, préférez les logements meublés. L’Alliance française dispose d’une liste de familles d’accueil. Vous trouverez des annonces de locations au CROUS. Vous pouvez également passer par une agence (attention, vous devrez payer une commission) ou joindre directement les propriétaires des appartements sur des sites comme www.pap.fr. Sachez enfin que les agences de votre sécurité sociale étudiante mettent gratuitement à votre disposition des annonces de logements à louer.

Après la recherche, les formalités… Pour pouvoir louer un studio, vous devez prouver que vous disposez des ressources nécessaires pour payer le loyer. Vos revenus ou ceux de vos garants doivent être trois ou quatre fois supérieurs au prix demandé (pour un studio, il faut compter entre 400 et 800 € à Paris et entre 300 et 600 € en province). Le garant ou « caution solidaire» est une personne ou un organisme qui s’engage par écrit à payer vos loyers que vous n’aurez pas réglés. Il doit habiter en France ou dans l’Union européenne. Sachez que de plus en plus de banques proposent de se porter caution pour leurs clients étudiants. Si vous ne réussissez pas à trouver un garant, vous devrez régler la totalité du loyer annuel.

D’autre part, vous devez souscrire une assurance pour le logement (de 30 à 50 € par an) et verser une caution. En général, celle-ci équivaut à deux mois de loyer qui vous seront rendus à la fin du bail si vous n’avez pas causé de dégâts. Une aide, le Loca-pass, peut vous donner un coup de pouce pour payer cette caution. Vous trouverez toutes les informations sur www.loca-pass.com.

Les aides au logement


Pour vous aider à financer votre logement, la Caisse d’allocation familiale (CAF) propose deux types d’allocations : l’ALS (allocation de logement social) et l’APL (aide personnalisée au logement). Leur montant varie en fonction du revenu, du loyer et de la nature du logement. Il peut s’élever jusqu’à 230 € par mois. N’attendez pas d’avoir votre titre de séjour pour faire votre demande car les délais d’attribution peuvent dépasser trois mois !

 



Partagez vos expériences sur notre forum "Logement".

Sommaire du dossier
Retour au dossier Se renseigner et s’organiser à l’avance Les grandes filières d’études Intégrer l’université Les écoles d’ingénieurs Les écoles de commerce Les cours à la française Les équivalences de diplômes Quel niveau de français ? Comment être en règle ? Quel est le budget d’un étudiant ? Obtenir une bourse Se loger L’accueil des étrangers