1. Handicap au collège ou au lycée : prenez confiance en vous

Handicap au collège ou au lycée : prenez confiance en vous

Envoyer cet article à un ami

Entreprendre de longues études quand on est en situation de handicap, c’est possible ! Mais il faut se battre et se prendre en main dès le collège ou le lycée. Du tutorat effectué par des étudiants à la découverte de métiers avec des entreprises, aperçu de ce qui est proposé dès le secondaire pour vous accompagner.

Dans l'enseignement secondaire, l'élève en situation de handicap bénéficie du PPS (projet personnalisé de scolarisation). Celui-ci est élaboré par la Maison départementale des personnes handicapées avec notamment un enseignant référent, une équipe de suivi de scolarité, si besoin un auxiliaire de vie, etc. Il est parfois scolarisé dans un établissement sanitaire ou médico-social alors que, dans le supérieur, il suit ses cours avec des jeunes valides. En attendant, comme pour tout élève, il faut trouver sa voie. Et s'y prendre suffisamment tôt. Ne vous laissez pas impressionner, foncez !

Tutorat étudiant : la clé de la réussite

Lancé en 2008 par l'ESSEC et la Maïf, en collaboration avec la FEDEEH (Fédération étudiante pour une dynamique études et emploi avec un handicap), le programme PHARES (Par delà le handicap, avancer et réussir ses études) repose sur une séance hebdomadaire de tutorat collectif. De la troisième à la terminale, des étudiants bénévoles accompagnent des collégiens et des lycéens en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire.

Pour Félicie Goyet, déléguée de la FEDEEH et responsable de l'essaimage du programme, la priorité est de déjouer le réflexe d'autocensure : “Notre objectif est de leur donner les clés pour oser s'engager dans des études supérieures, de valoriser leurs atouts et d'élever leur ambition. C'est avant tout un travail sur l'image de soi.” Les activités proposées ne remplacent pas le travail scolaire. “Ce sont des moments de plaisir, des ateliers ludiques autour de la confiance en soi, l'autonomie, l'aisance à l'oral, l'acquisition de méthodes de travail. Nous organisons également des rencontres avec des étudiants en situation de handicap, qui viennent témoigner”, poursuit Félicie Goyet.

Même philosophie du côté de l'association Starting Block, qui encadre notamment collégiens et lycéens à travers le “tutorat Handivalides”, un projet d'accompagnement par des étudiants pendant 1 an. Rencontre avec les missions handicap des universités, prise de parole en public, affirmation de soi, etc. sont au programme. “Nous souhaitons faire comprendre à ces jeunes qu'ils sont au cœur de leur parcours d'études, explique Thomas Graff, responsable d'Handivalides. Le tutorat cherche à démystifier l'enseignement supérieur aux yeux des jeunes en situation de handicap.”

Une bonne orientation pour une bonne insertion

Si les jeunes en situation de handicap sont encore peu nombreux dans le supérieur, c'est aussi parce qu'ils sont mal orientés, et ce, dès la troisième. Le passage du collège au lycée, c'est la clef du problème.

“Seul 1 collégien handicapé sur 6 passe en seconde, contre 4 sur 6 parmi les jeunes valides”, révèle Boris Bertin, délégué général de l'association Arpejeh (Accompagner la réalisation des projets d'études de jeunes élèves et étudiants handicapés). Arpejeh s'est donnée pour mission de favoriser les contacts avec l'entreprise dès le stage de troisième. “Nous mettons en place un accompagnement progressif, précise Boris Bertin. Nous aidons les jeunes à construire leur projet professionnel pour aller vers l'autonomie et l'emploi.”

L'association travaille depuis 5 ans en partenariat avec 57 entreprises et 6 académies. Elle propose une découverte des métiers, des stages et alternance, du tutorat individuel, des simulations d'entretiens avec des professionnels. Par exemple, avec les ateliers “découverte des métiers”, l'association et les entreprises partenaires interviennent dans les établissements pour offrir aux élèves handicapés un premier contact avec les professionnels, leur présenter les métiers, les préparer aux stages... Depuis sa création, plus de 3.500 jeunes ont déjà bénéficié des différentes actions d'Arpejeh.

À consulter aussi

HANDICAP ET ÉTUDES
- Handicap et université : un accompagnement personnalisé.
- Des référents handicap dans les écoles.
- Spécial handicap : toutes nos offres de stages.
- Élèves handicapés : cap sur les collèges ordinaires.
- Université d'Orléans : volontaire pour aider les étudiants handicapés.
- Témoignage - François, ingénieur : comment concilier études et handicap.
- Chat vidéo "Étudiants en situation de handicap : l'alternance, un tremplin vers l'emploi" : l'Etudiant a répondu à vos questions. 

HANDICAP ET EMPLOI
- Emploi : les entreprises en quête de jeunes diplômés handicapés.
- Testez vos idées reçues sur le handicap au travail.
- Jeunes diplômés handicapés, comment cibler votre recherche d'emploi.
- Travailleurs handicapés, quels sont vos droits en entreprise ?
- Handicap et emploi : les conseils de salariés pour postuler.
- Handicap et emploi : savoir convaincre.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Handicap au collège ou au lycée : prenez confiance en vous Handicap au lycée : ciblez les établissements supérieurs “handi-accueillants” Étudiant et handicap : profitez des aides et aménagements Jason, étudiant en BTS comptabilité : “Il faut oser défier le monde de l’école” Bilal, en 2e année de DCG : “Tentez le coup malgré le handicap : si vous ne réussissez pas, vous pouvez vous réorienter” Amandine, en L3 de lettres modernes : “Il faut se battre pour obtenir ce qu’on veut, quitte à crier bien fort” Thibaud, étudiant à l’EM Strasbourg : “J’ai toujours essayé de prendre mon handicap comme une chance” Indira, en licence pro pharmaco-vigilance : “J’ai dû me battre pour ne pas être envoyée en lycée professionnel”