1. Supérieur
  2. L’actu du sup : cursus, vie associative, pédagogie : des expériences communes tous azimuts !
En bref

L’actu du sup : cursus, vie associative, pédagogie : des expériences communes tous azimuts !

Envoyer cet article à un ami
L'actu du sup : ça bouge dans l'enseignement supérieur. // © absurd.design
L'actu du sup : ça bouge dans l'enseignement supérieur. // © absurd.design

Chaque semaine, l'Etudiant fait le tour d'horizon des nouveautés dans l'enseignement supérieur. Quoi de neuf ce vendredi ? Le développement durable à l'honneur côté formations en tourisme, des forces mises en commun par trois écoles d'art, d'architecture et du paysage, l'engagement associatif encouragé par HEI Lille, l'innovation pédagogique atteint un autre niveau à GEM et le groupe EDH étend son influence...

Un challenge inter-écoles de tourisme autour du développement durable

Le développement durable a aussi le vent en poupe dans les écoles de tourisme. Quatre écoles de tourisme organisent un challenge inter-écoles sur cette thématique le samedi 1er février. Intitulé "Get up 4 tourism", ce défi est organisé en simultané sur les campus des quatre écoles concernées : l’ESCAET, l’IEFT, La Rochelle Tourism & Hospitality School et l’école supérieure de tourisme de Troyes. Problématique retenue pour le challenge : quelles sont les solutions pour valoriser un territoire dans une démarche durable et authentique ?

Les équipes sont constituées d’étudiants qui suivent la formation tourisme et d’étudiants issus de différentes écoles. En tout ce sont treize équipes composées de maximum huit personnes qui s’affronteront le 1er février. Après un temps de réflexion, de recherche et de préparation de deux mois, les équipes devront matérialiser leur projet le jour du challenge à l’aide de kapla, chamallow, legos ou encore post-it ! Au sein de chaque école, un jury composé de trois professionnels se réunira et remettra un prix meilleur projet et un prix coup de cœur.

Lire aussi : L’actu du sup : changement d'identité et élargissement de périmètre dans les établissements du supérieur

Art/paysage/architecture : ouverture d’une formation commune dans la région parisienne

Dès la rentrée universitaire 2020, l’École nationale supérieure d’arts Paris-Cergy, l’École nationale supérieure de paysage et l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles proposeront une première année d’études commune. C’est le résultat d’un partenariat signé le 8 janvier 2020, qui prolonge la collaboration mise en place depuis plusieurs années entre les trois établissements.

De niveau L1, cette année de formation déclinera "un programme d’enseignement transversal et pluridisciplinaire permettant aux futurs étudiants de mûrir leur projet d’orientation et de développer une pratique personnelle du projet. Une large place est donnée à une pédagogie active : la formation combine apports théoriques et mises en situation tandis que l’apprentissage par la conception en ateliers de projet est favorisé", précisent les écoles dans un communiqué commun.

HEI Lille encourage l’action solidaire

L’école d’ingénieurs HEI Lille mise sur l’engagement associatif, un élément central de la vie étudiante, et qui est également intégré dans le processus de notation des élèves. Plusieurs projets d’aides humanitaires dans des zones en situation de précarité sont actuellement en cours, ainsi que des actions de proximité. Les étudiants du Cap’Solidaire, le Bureau d’associations humanitaires d’HEI Lille, réalisent des campagnes de financement solidaires en collaboration avec des associations locales. L’Opération HEI Bénin vise cette année à financer l’installation de panneaux photovoltaïques au village de Zê, au Bénin. L’année précédente, l’opération a permis la construction d’un club de lecture.

Lire aussi : L’actu du sup : Un début 2020 culturel et créatif dans l'enseignement supérieur

Les étudiants de GEM se mettent dans la peau de consommateurs

Favoriser les expérimentations et l’immersion des étudiants, c’est l’une des ambitions de Grenoble EM. L’école grenobloise propose une nouvelle plate-forme immersive : un foodstore, My market Lab, créé avec Auchan Retail France et le Groupe Panzani. Grâce à ce magasin connecté, l’idée est de faire vivre aux étudiants l’expérience consommateur au travers d’un parcours client. Objectifs ? Etudier les comportements d’achat, le passage à l’acte et comprendre les enjeux entre technologie et éthique…

Ce "Market Lab" est équipé de plusieurs technologies, comme des étiquettes électroniques ou des enceintes directionnelles ou encore des cabines connectées, des cabines automatiques, dans l’optique de "démultiplier les possibilités d’utilisation du lieu". Ce laboratoire sert également de support de cours pour observer les comportement du consommateur, travailler sur le marketing sensoriel ou sur le marketing opérationnel.

Lire aussi : L’actu du sup : Les étudiants innovent, volent, dansent, soignent et s'entraînent avec les établissements du supérieur

De nouvelles écoles dans le giron du groupe EDH

Le groupe EDH, contrôlé par Amin Khiari et Quilvest Capital Partners, fait entrer le fonds d’investissement IK Investment Partners à son capital, via une prise de participation minoritaire. Cette opération résulte d’une volonté de "poursuivre le fort développement du groupe d’enseignement supérieur privé, tant en France qu’à l’international". Le groupe forme notamment aux métiers de la communication (EFAP), du management culturel (ICART), et du journalisme (EFJ), et a ainsi fait l’acquisition des écoles Brassart et Aries, spécialisées dans le design et la création digitale. Plus récemment, c’est l’école espagnole de communication et de design CESINE, basée à Santander, qui a rejoint le groupe EDH.