1. L'actu du sup : une école d'ingénieurs s'ouvre à l'apprentissage, de l'art à la Sorbonne, Supméca vs Paris2024
En bref

L'actu du sup : une école d'ingénieurs s'ouvre à l'apprentissage, de l'art à la Sorbonne, Supméca vs Paris2024

Envoyer cet article à un ami
L'actu du sup : ça bouge dans l'enseignement supérieur. // © absurd.design
L'actu du sup : ça bouge dans l'enseignement supérieur. // © absurd.design

Cette semaine, l'Etudiant se penche sur une nouvelle formation d'ingénieur par apprentissage à l'ISAE-ENSMA, un nouveau master en art à Sorbonne université et le nouvel épisode de l'affaire Supméca - Paris2024 pour garder une résidence étudiante.

Quoi de neuf dans l'enseignement supérieur cette semaine ? Une nouvelle formation en apprentissage va naître dans le secteur mécanique et aérotechnique, un master en expertise et marché d’art va ouvrir à Sorbonne Université et la menace qui pesait sur la résidence universitaire de l'école Supméca devrait s'éloigner.

L’ENSMA lance une formation d’ingénieur par apprentissage

La tendance se confirme : de plus en plus d’écoles d’ingénieurs se tournent vers l’apprentissage pour étoffer leurs effectifs diplômés. L’ISAE-ENSMA (École nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique) crée une formation initiale sous statut d’apprenti sur trois ans à partir de la rentrée 2021. L’accréditation par la CTI (Commission des titres d’ingénieur) est en cours. "Ce cursus nous permet de répondre à la demande très dynamique d’ingénieurs dans le secteur aéronautique, qui représente 65 à 70 % des débouchés de nos diplômés", explique Roland Fortunier, le directeur de l’école basée à Poitiers. Cette annonce fait suite à celle de l’ISAE-Supaero, qui lance une FISA pour septembre 2020.

Devenez expert en art à Sorbonne Université

À la rentrée 2019, Sorbonne Université inaugure son premier master 2 expertise et marché d’art. Une formation pluridisciplinaire et multi-supports qui propose des enseignements théoriques (histoire de l’art, archéologie, économie de l’art et de la culture, droit, sciences appliquées au monde de l’art, etc.) dispensés par des intervenants issus du monde professionnel, couplés à deux stages d’application. Une fois diplômés, les étudiants pourront travailler dans le monde du marché de l’art et de l’expertise de l’objet d’art en France ou à l’étranger. La première promo, dont la sélection a eu lieu début juin 2019, compte une dizaine d’étudiants, issus pour la plupart d’un master 1 recherche histoire de l’art ou d’un double diplôme art-droit.

Jeux olympiques : fin des tracas à Supméca ?

Depuis le début de l’année, l’Institut supérieur de mécanique de Paris Supméca s’est retrouvé devant un dilemme face au projet de construction du village olympique : la résidence étudiante était menacée de fermeture et plusieurs étudiants risquaient ainsi l’expulsion. Un groupe de travail composé d’étudiants, d’enseignants ainsi que du personnel de l’école s’est rassemblé à plusieurs reprises afin de proposer des solutions qui n’impactaient pas le développement de l’école. Cette discussion pourrait finalement se conclure par un heureux dénouement. En effet, le projet d’un restaurant universitaire et d’une résidence étudiante d’une centaine de chambres pourrait prochainement être à l’ordre du jour et accueillerait ainsi les étudiants de l’établissement sur le campus à partir de 2022. Affaire à suivre.