L’ÉTS de Montréal : une formation d’excellence au Canada pour devenir ingénieur

Par L'Etudiant Fab, publié le 04 Novembre 2022
7 min

Très réputée au Canada, l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal mise sur l’excellence et la pratique pour attirer de nombreux étudiants français. Diplôme, alternance études-travail, vie étudiante, conditions d’admission… Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour devenir ingénieur au Canada avec l’ÉTS.

Études d’ingénieur au Canada : zoom sur les formations de l’ÉTS de Montréal

Pour devenir ingénieur au Canada et développer ses compétences en ingénierie, l’ÉTS de Montréal a construit différents parcours axés sur la pratique, notamment à travers des stages obligatoires.

Étudier en ingénierie au Canada

L’ÉTS de Montréal propose plusieurs parcours d’exception aux étudiants désireux de suivre des études d’ingénieur au Canada :

  • Diplômes d’ingénieur Pour répondre aux préférences de chaque étudiant, le diplôme d’ingénieur se décline en sept programmes : génie logiciel, génie des technologies de l’information, génie de la production automatisée, génie des opérations et de la logistique, génie électrique, génie mécanique et génie de la construction.
  • Maîtrises et DESS À l’issue du diplôme d’ingénieur, les étudiants souhaitant se perfectionner dans une thématique spécifique peuvent s’orienter vers une maîtrise ou un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS). Les enseignements proposés visent à faciliter l’acquisition de compétences techniques et de gestion de haut niveau, tout en assurant à chaque étudiant le développement d’habiletés en recherche et en applications industrielles.
  • Doctorat Après l’obtention d’une maîtrise, il est possible de se diriger vers un doctorat. Pour accompagner les doctorants à travailler sur des sujets de recherche stimulants, l’ÉTS dispose de plus de 250 partenaires (entreprises et organismes publics ou privés confondus). À l’issue du doctorat, il vous appartient de devenir professeur ou de postuler dans des entreprises privées qui accordent une place majeure à la R&D.

Aussi, les étudiants d’un établissement partenaire de l’ÉTS pourraient être admissibles à la maîtrise après leur deuxième année de cycle ingénieur (niveau M1), par la voie du double diplôme. Ce cursus imbriqué propulsera leur carrière en les différenciant des autres candidats. À l’issue de ce parcours spécifique, chaque étudiant sera titulaire d’un diplôme d’ingénieur français et d’une maîtrise de l’ÉTS.

Prenez une longueur d’avance grâce aux stages et à la formation d’ingénieur en alternance au Canada de l’ÉTS

En choisissant de suivre vos études d’ingénierie à l’ÉTS, vous êtes assuré(e) de disposer d’une solide expérience à l’issue de votre parcours universitaire. En effet, peu importe la formation d’ingénieur ciblée, les étudiants sont invités à tester leurs connaissances théoriques lors de stages d’ingénieur au Canada ou à l’étranger. C’est un peu l’équivalent d’une formation en alternance. En plus d’être partenaire de 1 200 entreprises, l’ÉTS fluidifie la recherche de stage en organisant des ateliers de préparation de CV et d’entretien ainsi que des journées stages et emplois avec les entreprises qui viennent sur le campus.

Ainsi, à l’issue du cycle ingénieur, chaque étudiant cumule l’équivalent d’une année d’expérience professionnelle. Cerise sur le gâteau : chaque stage d’ingénieur au Canada donne droit à une rémunération attractive (2 515 euros brut en moyenne par mois).

Afin de maximiser les chances de réussite de chacun, l’ÉTS propose des parcours universitaires suffisamment souples pour s’adapter à chaque étudiant. Dès lors, en plus de choisir vos cours à la carte et d’aménager votre emploi du temps pour travailler en dehors du campus, vous choisissez le timing idéal pour effectuer vos stages.

Enfin, contrairement au système universitaire français où l’apprentissage théorique est souvent central, l’ÉTS de Montréal offre une pédagogie axée sur la pratique et l’expérimentation.

Devenir ingénieur au Canada dans un campus à l’américaine

Étudier au Canada, et en particulier dans une école située au plein cœur de Montréal, revient à bénéficier d’une situation géographique idéale. Montréal, reconnue pour son dynamisme et son excellent cadre de vie, a d’ailleurs été nommée meilleure ville étudiante des Amériques en 2022.

Le campus place également la diversité culturelle au centre de ses préoccupations : 11 000 étudiants, représentant 120 nationalités, parcourent les couloirs et les salles de classe de l’ÉTS.

Les étudiants profitent également des vertus d’un campus à l’américaine. Entre les multiples espaces de travail, l’ouverture nocturne de la bibliothèque pendant les périodes d’examen et la présence de nombreux espaces verts, les étudiants de l’ÉTS bénéficient d’un cadre d’études exceptionnel.

Aussi, les étudiants peuvent loger parmi les 700 logements ayant une capacité de 1100 places, situés au cœur du campus. Comparativement à certaines grandes villes françaises, le coût du logement pour étudier au Canada est très intéressant. En témoignent les exemples suivants :

  • 350 euros toutes charges comprises pour une chambre dans un appartement de quatre personnes ;
  • 700 euros toutes charges comprises pour un studio.

Enfin, 60 associations étudiantes sont actives au sein du campus. Compte tenu de la diversité des thèmes proposés (sport, écologie, musique, photographie, jeux vidéo…), nul doute que vous y trouverez votre bonheur !

Les conditions d’admission à l’ÉTS de Montréal pour devenir ingénieur au Canada

Vous aimeriez devenir ingénieur au Canada en suivant l’une des formations dispensées par l’ÉTS ?

Si c’est le cas, voici le tableau récapitulatif des conditions d’admission et des frais de scolarité selon le niveau de diplôme :

Diplôme Conditions d’admission Frais de scolarité
Diplôme d’ingénieur Être titulaire d’un DUT ou BUT* 8 350 € par an
Maîtrise Être titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un master 2 dans une discipline appropriée 4 200 € pour les deux années
DESS Être titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un master 2 dans une discipline appropriée 2 800 € pour la durée du programme (entre unet deuxans)
Doctorat Être titulaire d’un master 2 orienté recherche 2 500 € par an

* S’agissant du diplôme d’ingénieur, il faut préciser que tout étudiant capable de justifier d’une moyenne de 11,50/20 pendant ses deux années de DUT est directement admis à l’ÉTS. Le détail des conditions d’admission pour les étudiants préparant un BUT sera publié sur le site web de l’ÉTS dans le courant de l’année universitaire 2022–2023.

Il faut également noter que le timing pour déposer votre candidature à l’ÉTS est spécifique. Contrairement au calendrier académique français, découpé en semestres, l’ÉTS de Montréal structure l’année universitaire en trois sessions de quatre mois. Voici les dates limites de candidature selon votre session de rentrée :

  • session d’automne (septembre à décembre) : 1er mars ;
  • session d’hiver (janvier à avril) : 1er juillet ;
  • session d’été (mai à août) : 1er février.

L’ÉTS de Montréal, deuxième école d’ingénieur du Canada, dispose d’un taux d’insertion professionnelle conséquent :

  • 60 % des diplômés obtiennent un emploi avant la fin de leur cursus universitaire.
  • Plus de 75 % des diplômés trouvent leur premier emploi moins de trois mois après la fin de leurs études.

Grâce au système d’équivalence, deux possibilités s’offrent à vous une fois votre diplôme d’ingénieur au Canada en poche : rentrer en France pour y travailler ou bien embrasser une carrière professionnelle au Canada. Pour vous donner une idée de l’attractivité du marché du travail canadien, sachez que 70 % des ingénieurs français diplômés de l’ÉTS décident de rester vivre et travailler au Canada. Alors, pourquoi pas vous ?

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !