1. Le parfum a son école
Partenariat

Le parfum a son école

Envoyer cet article à un ami
Comment faire des études dans la parfumerie ? // © AdobeStock
Comment faire des études dans la parfumerie ? // © AdobeStock

Derrière le légendaire métier de nez, le monde de la parfumerie cache une dizaine d’autres spécialités. L’ESP (École Supérieure du Parfum) propose deux cursus en cinq ans, complets et transversaux, pour maîtriser l’art subtil du parfum, de l’extraction des matières premières au marketing. Inspirez…

Bergamote, galbanum, ylang-ylang, noix de muscade, cardamome, coriandre, amyris, patchouli, rose et lys, agrémenté de musc blanc. Cela ne vous dit rien ? C’est la composition d'Île Saint-Louis, une fragrance conçue, produite et commercialisée en 2016 par des étudiants de 3e année de l’École Supérieure du Parfum. Créée en 2011, l’ESP a ouvert deux campus, l’un à Paris, capitale du luxe, et l’autre à Grasse (Alpes-Maritimes), capitale du parfum. Son objectif ? Former des jeunes professionnel(le)s passionné(e)s, aptes à maîtriser l’ensemble du spectre de création, de production et de distribution qui marque la naissance et le lancement d’un parfum.

Le parfum de la création dans le flacon du management

Au-delà de la création olfactive, le projet Île Saint-Louis condensait toute l’approche pédagogique de l’ESP, articulée autour de quatre axes : analyser, sentir puis exprimer, créer et manager. Sur ces quatre compétences repose l’expertise du/de la professionnel(le). Et c’est à l’ESP que vous apprendrez à les maîtriser.

  • Analyser parce que le monde du parfum est lié à des mécanismes chimiques dont la compréhension est indispensable à la maîtrise des processus de création et de vente.
  • Sentir puis exprimer parce que le développement d’une sensibilité olfactive est un moment incontournable de la formation. Vous apprendrez à reconnaître les matières premières essentielles et tenterez d’autres expériences sensorielles, comme l’œnologie. Vous enrichirez votre vocabulaire pour un discours plus clair, polyglotte, riche de références esthétiques et sectorielles.
  • Créer parce que les aspects chimiques sont centraux et constituent le cœur de la formation de 3e et de 4e année. Les étudiant(e)s doivent intégrer les contraintes du travail en laboratoire et les aspects de sécurité environnementale.
  • Manager parce que le processus de création ne peut être séparé de la connaissance des impératifs marketing et commerciaux. Leur maîtrise garantit l’insertion professionnelle des étudiant(e)s dans tous les domaines de la parfumerie : production des matières premières, création de parfums, marketing, production-qualité-contrôle et environnement, ou encore vente et distribution.

Deux cursus en 5 ans : expertise garantie

Deux cursus de 5 ans sont proposés, directement après le bac. À Paris, vous pouvez suivre le cursus Création et management de l’industrie du parfum, d’abord en Bachelor (années 1 à 3) puis en Mastère (années 4 et 5). Vous y apprendrez les finesses de la chimie créatrice ainsi que les techniques managériales de marketing et de vente. À Grasse, vous pourrez suivre le cursus Valorisation et commercialisation des plantes, parfums et arômes, toujours sur le schéma Bachelor-Mastère. Alors, énergie parisienne ou douceur provençale ?

Une insertion professionnelle remarquable

Grâce à leur formation transversale exhaustive, les diplômé(e)s de l’ESP peuvent s’insérer à tous les niveaux de production de l’entreprise et bénéficier d’un excellent taux de placement. En 2017, 86 % de nos diplômé(e)s travaillaient dans l’industrie du parfum, dont 37 % à l’étranger. Le lien avec l’international est d’ailleurs essentiel pour l’école : les stages à l’étranger (Europe, Amériques, Moyen-Orient, Asie) sont obligatoires et des places sont réservées pour les étudiants étrangers. Ouverture au monde encore, avec la possibilité de partir en mission humanitaire à la fin de la 1re année. Et vous, vous embarquez quand ?

Des partenariats…
Pour garantir toujours plus de rigueur à ses formations, l’ESP s’associe à l’UPMC (Université Pierre-et-Marie-Curie) pour le partage de ressources matérielles et pédagogiques. Cette collaboration permet à l’École Supérieure du Parfum de bénéficier de l’excellence reconnue de l’UPMC en chimie analytique.

… Et des accréditations
Le diplôme de l’École Supérieure du Parfum, Créateur–Manager en parfumerie et cosmétique, est certifié par l’État et inscrit au RNCP au niveau I.Au niveau international, le diplôme est labellisé European Bachelor (bac + 3) et European Master (bac + 5).

Pour en savoir plus sur l’ESP, c’est par ici !