1. Entrée en filière sélective : les appréciations peuvent faire pencher la balance
Boîte à outils

Entrée en filière sélective : les appréciations peuvent faire pencher la balance

Envoyer cet article à un ami

Positives, négatives ou ni l'une ni l'autre, les appréciations ne sont pas là pour “ranger” l'élève dans des cases, mais pour donner une idée de son profil, de son comportement au sein d'un groupe, de son attitude face à ses études. Comment sont-elles perçues par les responsables de formation ? Réponses extraites de l'ouvrage de Séverine Maestri “Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”.

Positives : un vrai coup de pouce

“S'accroche, travailleur, fait des efforts, a progressé.” Voilà ce qu'aiment lire les professeurs sur les bulletins ou relevés de notes. Voir qu'un élève a fait des efforts et que cela s'est concrétisé dans son travail est un signe encourageant pour la suite des études dans le supérieur. Il s'agit donc, tout au long de vos années lycée, de soigner votre image et de prendre conscience que votre dossier vous suivra tout au long de vos études dans le supérieur.

“Peut mieux faire !” : difficile à interpréter

Les appréciations “mi-figue mi-raisin” sont celles qui posent le plus de problèmes aux responsables de formation : “On se dit que le jeune n'est peut-être pas en adéquation avec son environnement et ce qui lui est proposé, qu'il présente un intérêt moyen au travail demandé mais a quand même un potentiel. On essaie alors de le convoquer à l'entretien pour creuser”, explique Philippe Métayer, directeur du DUT MMI à l'université de Bordeaux 3.

“Certains manquent de maturité, mais peuvent se révéler. Dans les métiers du numérique on cherche des gens curieux, avec du potentiel. Le plus difficile est de les détecter et de mesurer dans quelle mesure ce potentiel va pouvoir se révéler sur les deux ans du DUT”, confie-t-il.

Négatives : les problèmes de comportement sont rédhibitoires

C'est le critère qui fait parfois pencher la balance du mauvais côté, au-delà du niveau scolaire, affirme Philippe Métayer : “Les problèmes d'absentéisme non justifié et de comportement sont rédhibitoires pour nous.” Et là-dessus, tous les responsables sont unanimes. “L'insolence envers les professeurs, l'absentéisme généralisé, l'incapacité à travailler en groupe, ça ne passe pas”, confirme Magali Giraud, directrice d'un master 1 en marketing à l'IAE de Toulouse.

Plus que les maladresses du CV ou de la lettre de motivation, de mauvaises appréciations envoient des signes comportementaux négatifs. À partir de la classe de seconde, vos faits et gestes sont consignés sur vos bulletins. Des problèmes de comportement ou d'absentéisme répétés peuvent être source d'une double sanction : pendant vos années lycée, mais aussi pour vos années postbac car aucun responsable de formation ne souhaitera avoir en cours un élève qui manque de sérieux dans son travail.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”,
par Séverine Maestri.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Admission en filière sélective : tout commence sur APB Pour intégrer une filière sélective, évitez d'envoyer un CV passe-partout ! Candidature en filière sélective : quelques astuces pour dynamiser votre CV Entrée en filière sélective : les appréciations peuvent faire pencher la balance Résultats scolaires : pour entrer en filière sélective, mieux vaut être régulier Les notes et les appréciations, seuls critères de sélection des classes prépa Vous ne savez pas quoi dire dans votre lettre de motivation ? Suivez le guide Entrée en filière sélective : on peut vous demander un book, une recommandation…