Les cours reprendront début janvier en présentiel pour les étudiants

Par Amélie Petitdemange, publié le 04 Decembre 2020 - Mis à jour le 09 Decembre 2020
4 min

Le Premier ministre, Jean Castex, a demandé ce vendredi à la ministre de l'Enseignement supérieur de travailler avec les représentants des établissements de l'enseignement supérieur pour préparer un accueil des étudiants à partir du 4 janvier.

Le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, ont reçu les conférences des grandes écoles et des universités cet après-midi. Les établissements sont chargés de préparer différents scénarios, dès la semaine prochaine, pour préparer un accueil des étudiants début janvier, avec une jauge à 50%.

Le Premier ministre a affirmé lors de cette réunion qu'il comprenait "la gravité de la situation" et la difficulté d'attendre février pour reprendre en présentiel. Il a demandé à Frédérique Vidal de travailler avec les responsables des établissements d'enseignement supérieur pour arriver à une ouverture complète des établissements à partir du 4 janvier.

Lire aussi

"Plusieurs scénarios sont possibles"

"Plusieurs scénarios sont possibles. Une reprise de tous les étudiants avec une jauge à 50%, ou une reprise de 50% des étudiants, avec un focus sur ceux en difficulté. Nous voulons prioriser les étudiants en décrochage scolaire, en apprentissage, les étudiants étrangers, afin d'éviter une crise dans la crise", explique Olivier Laboux, vice-président de la CPU (Conférence des présidents d'université), à la sortie de la réunion avec Jean Castex et Frédérique Vidal.

"A la CPU, nous souhaitons une montée en charge progressive et maîtrisée, avec la responsabilité de dire stop dans certaines situations ponctuelles, si les conditions sanitaires ne sont pas respectées", ajoute le vice-président de la CPU.

La communauté universitaire voit un signal très positif dans l'annonce d'une reprise en janvier. "Nous sommes très satisfaits de l'écoute réelle et des annonces. Le travail de la ministre de l'Enseignement supérieur en amont a été éclairant pour le Premier ministre. Tous les échanges de la communauté vont dans ce sens", réagit le représentant de la Conférence.

Lire aussi

"Tout faire pour commencer un peu plus tôt en janvier"

Les déclarations du président de la République, lors de l'interview qu'il donnait au média en ligne Brut au même moment, ont par ailleurs été lues lors de cette réunion par le Premier ministre. Emmanuel Macron a en effet assuré que le gouvernement "va tout faire pour pouvoir commencer un peu plus tôt en janvier, pour rouvrir travaux dirigés et demi-amphis" dans les universités.

L'annonce d'Emmanuel Macron, fin novembre, d'une reprise dans les locaux début février, avait été très mal accueillie par les universités. Il avait déclaré que les lycées reprendraient les cours sur place le 20 janvier, et les universités 15 jours plus tard.

Le lendemain de cette annonce, l'Udice avait réagi à cette décision dénonçant notamment un "deux poids, deux mesures". La CPU avait aussi fait savoir son incompréhension. Elles ont été entendues.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !