1. Aides-soignants : le concours d'accès aux IFAS est supprimé à la rentrée 2020
En bref

Aides-soignants : le concours d'accès aux IFAS est supprimé à la rentrée 2020

Envoyer cet article à un ami
Dès septembre, les futurs aides-soignants seront recrutés sur dossier. // © David Pereiras / Adobe Stock
Dès septembre, les futurs aides-soignants seront recrutés sur dossier. // © David Pereiras / Adobe Stock

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, vient d'annoncer la suppression du concours d'accès aux IFAS dès septembre. Celui-ci sera remplacé par un système d'examen de dossiers et d'entretien oral. L'objectif: "valoriser davantage les qualités attendues, notamment relationnelles". La ministre annonce également la refonte de la formation initiale, qui passera de 10 à 12 mois.

Les Instituts de formation des aides-soignants (IFAS) recruteront dès septembre 2020 leurs étudiants sur dossier et non plus sur concours, a annoncé, le 13 février, la ministre de la Santé Agnès Buzyn (qui a depuis démissionné et est remplacée par Olivier Véran, NDLR). L’objectif de la mesure est de renforcer l'attractivité de ce métier. "Les besoins sont immenses, et ils ne cesseront de grandir, notamment dans le domaine du grand âge.
Or l’attractivité de ces métiers décline, avec des chiffres qui nous inquiètent et nous obligent à changer de braquet : entre 2012 et 2017, on constate une diminution de 25% du nombre de candidatures aux concours d’entrée des Instituts de formation des aides-soignants […] Nous voulons envoyer un signal en ouvrant le plus largement possible l'accès à la formation initiale", a expliqué Agnès Buzyn, en déplacement à l'IFAS de Nanterre.

La réforme vise à "diversifier les parcours et favoriser les compétences et les projets plutôt que les connaissances", a précisé la ministre. Car "le concours actuel d’aide-soignant ne permet pas de valoriser de façon satisfaisante certaine compétences humaines absolument essentielles pour l’exercice du métier d’aide-soignant".

Lire aussi : Paramédical : un secteur qui recrute

Le concours remplacé par un système d'examen de dossiers

"Le concours sera remplacé par un système d’examen de dossiers qui permettra d’identifier des compétences clés pour ce métier, et, pour ceux qui auront été sélectionnés, cet examen sera complété par un entretien, pour confirmer l’inscription et s’assurer de la pertinence de cette orientation", a indiqué la ministre. Un mécanisme transitoire sera mis en place pour ne pas pénaliser celles et ceux qui préparent actuellement le concours", précise le ministère dans un communiqué.

Parmi les annonces de la ministre, la refonte de la formation initiale, qui passera de 10 mois à 12 mois, autour de nouveaux enseignements comme le repérage des fragilités, la prévention de la perte d’autonomie ou encore le raisonnement clinique en équipe pluri-professionnelle ; mais aussi la mise en place d'une nouvelle "formation collective certifiante" de trois semaines, "centrée sur les besoins des personnes âgées".

Lire aussi : Quelles études pour travailler dans le paramédical sans le bac ?