1. Audioprothésie : le concours revisité dès 2020
Décryptage

Audioprothésie : le concours revisité dès 2020

Envoyer cet article à un ami
Des nouveautés dans l'accès aux études d'audioprothésie à partir de la rentrée 2020. // © plainpicture/Cultura/Mara Ohlsson
Des nouveautés dans l'accès aux études d'audioprothésie à partir de la rentrée 2020. // © plainpicture/Cultura/Mara Ohlsson

La réforme de l’accès aux études d’audioprothésiste est en marche. Un dossier de candidature unique et un oral revisité vont progressivement remplacer les épreuves écrites et orales actuelles à partir de la rentrée 2020. Explications.

À l'horizon 2021, le concours pour devenir audioprothésiste (le spécialiste de l'appareillage auditif), aujourd'hui composé d'épreuves écrites et orales, sera remplacé par un dossier de candidature unique et un tout nouvel entretien oral. C'est le principal changement à venir. Toutefois, les formations et les ministères concernés débattent encore des modalités d'admission à l'heure où nous rédigeons cet article, donc rien n'est encore établi définitivement.

Lire aussi : Parcoursup 2019 : comment recrutent les formations paramédicales

Deux concours au choix

L’année 2020 sera une année de transition, avec deux modalités d’accès différentes. Chaque candidat sera libre de choisir l’une ou l’autre de ces voies. A priori, les étudiants inscrits en classe préparatoire en 2018–2019 ou 2019–2020, opteront pour le concours historique. À l’inverse, les néo-bacheliers choisiront plutôt l’admission sur dossier de candidature et entretien oral, comme les générations suivantes.

Les étudiants inscrits en prépa en 2018–2019 pourront ainsi se présenter au concours historique deux années de suite (2019 et 2020). La promotion suivante aura, quant à elle, la possibilité de passer ce même concours en 2020. En cas d’échec, une deuxième chance lui sera offerte via le processus d’admission nouvelle génération.

Un dossier à déposer sur Parcoursup

Sur Parcoursup, un système de vœux (choisissez l’audioprothésie) et sous-vœux (choisissez le(s) centre(s) de formation), en cours de réflexion, verra le jour dès l’année de transition.

Si le dossier de candidature comportera les éléments habituels (notes de première et terminale, appréciations des professeurs, projet de formation motivé, expériences diverses et variées), les attendus nationaux communs aux sept centres de formation, et notamment les connaissances et les compétences évaluées à l’oral, demeurent la grande inconnue. Elles seront publiées sur la plate-forme nationale à l’automne 2019.

Lire aussi : Études de santé : gros lifting pour les formations paramédicales

Une commission nationale d’examen des vœux devrait être créée en 2020. Son rôle consisterait à étudier les vœux formulés pour les sept établissements délivrant le diplôme d’État d’audioprothésiste (les universités Lyon 1, Rennes 1, Lorraine, Paris 7-CNAM, Bordeaux, Montpellier, et Toulouse 3). Selon nos informations, d’autres écoles pourraient voir le jour prochainement, comme celle de l'université de Rouen.

Un oral près de chez soi

Les candidats passeront l’épreuve orale dans l’école la plus proche de chez eux, que cette dernière figure ou non dans leur liste de vœux. Une organisation à échelle nationale qui permettra notamment de réduire les frais annexes liés au concours (transports, hôtels, etc). Les réponses apportées par Parcoursup prendront à la fois en compte les vœux formulés et le classement national obtenu par l’étudiant.