1. Supérieur
  2. Médecine / Santé
  3. Comment devient-on masseur-kinésithérapeute ?
Décryptage

Comment devient-on masseur-kinésithérapeute ?

Envoyer cet article à un ami
La formation de masseur-kinésithérapeute laisse une large place à la pratique. // © Phovoir
La formation de masseur-kinésithérapeute laisse une large place à la pratique. // © Phovoir

Pour bien choisir votre con­cours et votre cursus, voici ce qu’il faut savoir sur les conditions de recrutement et de formation du métier de masseur-kinésithérapeute, accessible via un DE (diplôme d’État).

La majorité des 45 IFMK (institut de formation en masso-kinésithérapie) recrutent après une PACES (première année commune aux études de santé), c'est-à-dire après un concours et, parfois, après une licence 1 STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) ou sciences de la vie. Une quinzaine d'instituts continuent de sélectionner via le concours PCB (physique-chimie-biologie), basé sur les programmes de première et de terminale du lycée. Pour s'y préparer, les étudiants passent souvent par une classe prépa privée en un an. Mais ce concours devrait disparaître à la rentrée 2016. Plus de 95 % des étudiants en IFMK sont des bacheliers S.

Le cursus

La formation sur trois ans donne une large place à la pratique et à la relation avec le patient à partir de la deuxième année, avec des stages programmés. Pour la théorie, les fondamentaux médicaux côtoient les modules de kinésithérapie appliquée : la traumatologie, la neurologie, la rhumatologie, le sport… Le cursus d'études mène à un diplôme d'État. En novembre 2014, le gouvernement s'est engagé à ajouter une quatrième année de formation à partir de la rentrée 2015-2016. Et les IFMK vont signer des conventions pour un rapprochement avec les universités.

Le coût

Les deux tiers des établissements sont privés. Et seules 4 écoles, pour les étudiants déficients visuels, offrent une scolarité gratuite. Comptez, par an, au moins 184 € dans le public (frais universitaires en 2014-2015) et jusqu'à 8.850 € dans le privé.

D'autres formations paramédicales postbac à découvrir
AudioprothésisteErgothérapeute • Infirmier(ière) • Orthophoniste • Orthoptiste • Pédicure-podologuePsychomotricien(ne)

Pour aller plus loin : Classement PACES : les facs de médecine où l'on réussit le mieux / PACES : comment se réorienter en cas d'échec / Le métier de masseur-kinésithérapeute / IFMK de Rouen : des études de kiné prises à bras-le-corps / Dans les coulisses de Roland-Garros : ces pros au service des joueurs