Études de kiné : formation la plus coûteuse parmi les études en santé à la rentrée 2021

Par Pauline Bluteau, publié le 31 Août 2021
4 min

Avec un budget de 7.792,40 euros, le coût de la rentrée des études de kiné est environ trois fois plus élevé que celui des autres formations en santé. Une facture qui s’explique par des frais de scolarité particulièrement importants puisqu’ils représentent à eux seuls 67% des dépenses totales.

Pourtant rattachés aux universités, les instituts de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) conservent aujourd’hui encore leur propre organisation. Des modalités qui peuvent avoir des conséquences sur les étudiants et leur budget, comme le montre l’indicateur de la Fédération nationale des étudiants en kinésithérapie (FNEK). L’association alerte en effet sur le coût de la rentrée 2021 : les études de kiné restent la formation la plus chère parmi les études de santé.

Lire aussi

Jusqu’à 9.250 euros de frais de scolarité selon les IFMK

Au total, que ce soit pour les étudiants entrant en PASS ou L.AS, en médecine, en pharmacie, en maïeutique ou en soins infirmiers, le coût de la rentrée varie entre 2.000 et 2.600 euros selon les formations. Pour les étudiants en kiné, le budget est trois fois plus élevé et grimpe à 7.792,40 euros.

En cause, les frais de scolarité. S’ils n’excèdent pas 170 euros dans les autres formations (sauf pour les IFSI privés), ils s’élèvent en moyenne à 5.201,40 euros dans les 53 IFMK. Seuls huit instituts publics sur 25 se sont calqués sur les frais universitaires, et ce malgré la loi qui estime que ces frais sont à la charge de la région. D’après la FNEK, les étudiants doivent donc débourser en moyenne :

  • 1.137,10 euros de frais d’inscription dans les IFMK publics ;
  • 5.390,50 euros dans les IFMK privés à but non lucratif ;
  • Jusqu’à 9.076,70 euros dans les IFMK privés à but lucratif (9.250 euros en moyenne à l'école d'Assas).

Les établissements les plus onéreux se situent majoritairement en Ile-de-France, juste devant la Normandie.

Lire aussi

Les études de kiné, plus chères que les autres études de santé

Or, ces frais de scolarité ne représentent pas moins des deux tiers du coût total de la rentrée. À cela, il faut ajouter toutes les dépenses courantes (logement, nourriture, loisirs, téléphonie…) qui s’élèvent à 1.470,20 euros. Mais aussi toutes les dépenses spécifiques à la rentrée comme l’achat du matériel pédagogique (387,17 euros) ou encore la CVEC (92 euros). Ce qui fait de la kiné la plus chère des formations en santé.

Là encore, malgré leur rattachement aux universités, les étudiants en kiné restent à part du système universitaire. Souvent, les IFMK restent assez loin des universités, et les étudiants, même s’ils paient la CVEC, ne peuvent pas pleinement profiter de tous les services de santé, de sport, de culture ou même du restaurant universitaire.

Comme pour les étudiants en soins infirmiers, les étudiants en kiné conservent aussi leur propre système de bourses gérées par les régions, en dehors du Crous. Ce qui peut induire des retards de remboursement (les boursiers étant exonérés de CVEC) mais aussi les désavantager concernant les logements Crous. Car bien que boursiers, ils ne sont pas prioritaires pour accéder à ces logements. Autant de revendications que devra porter la FNEK cette année encore.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !