Filières : dentaire ou pharmacie ?

Par Géraldine Dauvergne, publié le 15 Juillet 2008
2 min

Ces filières du domaine de la santé ne se ressemblent que de loin. Si toutes deux sont universitaires et d’une durée longue, elles n’en diffèrent pas moins par les matières enseignées et leurs débouchés. Aussi faut-il raisonner en termes de métiers avant de faire son choix.

Dentaire

Il y a en France 16 UFR (unités de formation et de recherche) d’odontologie : Aix-Marseille 2, Bordeaux 2, Brest, Clermont-Ferrand 1, Lille 2, Lyon 1, Montpellier 1, Nancy 1, Nantes, Nice, Paris 5, Paris 7, Reims, Rennes 1, Strasbourg 1 et Toulouse 3, auxquelles on accède après une première année d’études médicales, dite PCEM 1. Cependant, les universités de Corte, Nouméa, Papeete, Pointe-à-Pitre, Saint-Denis de La Réunion disposent d’un numerus clausus spécifique pour leurs étudiants de PCEM 1 qui souhaiteraient poursuivre des études d’odontologie en métropole. Celles qui ouvrent le plus grand nombre de places en dentaire sont les universités de Lille (numerus clausus de 85 places), Lyon (80) et Paris 5 (97).

Pharmacie

Au total, 25 universités disposent d’une unité de formation et de recherche de pharmacie. Il s’agit des facultés d’Aix-Marseille 2, Amiens, Angers, Besançon, Bordeaux 2, Caen, Clermont-Ferrand 1, Dijon, Grenoble 1, Lille 1, Lille 2, Limoges, Lyon 1, Montpellier 1, Nancy 1, Nantes, Paris 5, Paris 11, Poitiers, Reims, Rennes 1, Rouen, Strasbourg 1, Toulouse 3 et Tours.
Les promotions qui comptent le plus grand nombre d’étudiants concernent les universités de Paris 5 et Paris 11 (pour chacune, le numerus clausus est fixé à 266 places). On trouve ensuite les facultés de Lyon (223) et de Lille (205). Les plus petites sont celles d’Angers (75), de Poitiers (71) et de Besançon (70).

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !