Idée reçue : sage-femme est une profession paramédicale réservée aux femmes

Par Virginie Bertereau, publié le 18 Decembre 2009
1 min

De nombreuses idées reçues sont véhiculées sur les formations médicales et paramédicales. Nous en avons sélectionné 10 et démêlé le vrai du faux.

Double erreur !

Il s’agit d’abord d’un métier médical – et non paramédical – qui permet d’acquérir des responsabilités importantes. Les sages-femmes se voient confier le suivi des grossesses, la préparation et la pratique des accouchements, les soins aux mères et aux nouveau-nés. Elles peuvent prescrire des médicaments et des actes médicaux.
Leurs compétences sont toutefois limitées aux grossesses et aux naissances non pathologiques, les cas les plus complexes étant pris en charge par les médecins. Par ailleurs, les sages-femmes peuvent être des hommes depuis 1982.
"Les garçons représentent pourtant moins de 10 % des effectifs", regrette Laure Nsimba, présidente de l’ANESF (Association nationale des étudiants sages-femmes). Pour exercer ce métier, il faut passer le concours de PCEM 1 (1.015 places en 2009), puis étudier 4 ans en école.



Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !