1. Infirmier, kiné, psychomotricien : les numerus clausus 2016-2017
En bref

Infirmier, kiné, psychomotricien : les numerus clausus 2016-2017

Envoyer cet article à un ami
Près de 31.000 places pour les infirmiers, 3.000 pour les kinés et 900 pour les psychomotriciens en 2017 : où est la vôtre ? // © plainpicture/amanaimages/Opus
Près de 31.000 places pour les infirmiers, 3.000 pour les kinés et 900 pour les psychomotriciens en 2017 : où est la vôtre ? // © plainpicture/amanaimages/Opus

INFOGRAPHIE. Combien de places seront offertes en 2016-2017 dans les établissements de formation des infirmiers, des masso-kinésithérapeutes et des psychomotriciens ? Le point sur les numerus clausus et leur évolution.

C'est plus ou c'est moins ? Les nombres d'étudiants qui seront admis en première année des études d'infirmier, de masseur-kinésithérapeute et de psychomotricien en 2016-2017 ont été publiés au “Journal officiel” du 20 juillet 2016. Trois arrêtés ministériels – un pour chaque filière – mentionnent la répartition des places dans les régions.

Légère augmentation en IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) : le nombre de places s'élève à 30.997. Soit 153 admis en plus par rapport à 2015-2016. Après une année de baisse due à un “trop plein” de jeunes diplômés, le ministère de la Santé recrute de nouveau.

Toujours plus de kinés. Les besoins en kinésithérapeutes se font sentir, notamment à l'hôpital. Dans les IFMK (instituts de formation en masso-kinésithérapie), cela se manifeste par une hausse régulière du nombre d'étudiants. En 2016-2017, on comptera 2.693 élèves en première année, soit 8 % de plus qu'en 2012-2013.

Un peu moins de psychomotriciens : 894 places. Soit 20 étudiants en moins par rapport à 2015-2016. Après plusieurs années de hausse, le ministère de la Santé stabilise les effectifs.