1. Supérieur
  2. Médecine / Santé
  3. L'UNI demande la rémunération des étudiants infirmiers mobilisés face au coronavirus
En bref

L'UNI demande la rémunération des étudiants infirmiers mobilisés face au coronavirus

Envoyer cet article à un ami
Comme tout le personnel soignant, les étudiants infirmiers sont aussi sur le front face au Covid-19. // © s4svisuals / Adobe Stock
Comme tout le personnel soignant, les étudiants infirmiers sont aussi sur le front face au Covid-19. // © s4svisuals / Adobe Stock

L’UNI, le syndicat étudiant, demande la généralisation d'une mesure que viennent de prendre l'Île-de-France et le Grand Est. Ces deux régions vont rémunérer les étudiants infirmiers qui se portent volontaires pour prêter main forte dans les hôpitaux, en pleine crise sanitaire.

Face à la crise du coronavirus qui se propage, le 25 mars, l’Ile-de-France a appelé les étudiants en soins infirmiers de la région à venir en renfort dans les hôpitaux. S’ils se portent volontaires, ils seront rémunérés à hauteur de 1.537 euros bruts pour les élèves de première année et de 1.827 euros bruts pour les étudiants de deuxième et de troisième année. Un exemple qui vient d’être suivi par la région Grand Est. L’UNI, le syndicat étudiant, demande la généralisation de cette mesure à tout le pays, dans un communiqué publié le 27 mars.

Réquisitionnés et volontaires : rémunérer tous les étudiants infirmiers

L’UNI estime qu’il faut "ouvrir cette rémunération non pas seulement aux étudiants volontaires, mais aussi aux étudiants réquisitionnés et à tous les étudiants en soins infirmiers et étudiants infirmiers spécialisés présents aux côtés de nos soignants dans cette crise sanitaire majeure".

Lire aussi : Les internes sur le front face au coronavirus