1. Les internes en médecine appelés à une grève illimitée
En bref

Les internes en médecine appelés à une grève illimitée

Envoyer cet article à un ami
Dès le 10 décembre, les hôpitaux de France devraient être au ralenti. // © ©Nicolas TAVERNIER/REA
Dès le 10 décembre, les hôpitaux de France devraient être au ralenti. // © ©Nicolas TAVERNIER/REA

Les futurs médecins sont appelés à une grève illimitée à partir du 10 décembre 2019. L'Intersyndicale nationale des internes (Isni) demande un décompte horaire du temps de travail, un paiement des heures supplémentaires et une revalorisation des indemnités de gardes, notamment.

L'Intersyndicale nationale des internes (Isni) appelle à une grève illimitée à partir du mardi 10 décembre 2019. L’organisation représentative des futurs médecins, qui demande des "mesures d’urgence" en faveur de l’hôpital public, dénonce "la dégradation de la qualité des soins en France". Et elle formule surtout des propositions pour améliorer le statut des internes.

Les internes demandent une rémunération "ne serait-ce qu'au SMIC horaire"

Outre le paiement des heures supplémentaires, parmi ces revendications figure le décompte horaire du temps de travail, actuellement comptabilisé par demi-journée. Celui-ci permettra aux internes, actuellement payés 7.20 euros brut par heure, d’atteindre "ne serait-ce qu’une rémunération au SMIC horaire, qui serait un gain de pouvoir d’achat conséquent", précise Léonard Corti, interne et secrétaire général de l’ISNI, sur France Inter. L'Intersyndicale demande également une augmentation de l'indemnité des gardes, qui n’a pas été revalorisée depuis 2010 et qui est actuellement fixée à 120 euros net par nuit. Et elle propose l'indexation de l’aide au logement sur les prix de l’immobilier.

Lire aussi : Médecine : 40,7 % des étudiants sont en difficulté financière, selon une enquête

Selon le Code de la santé publique, le temps de travail hebdomadaire des internes ne peut dépasser 48 heures. Dans les faits, ils sont mobilisés en moyenne 55 heures, souvent davantage, estime l’ISNI. "Les horaires sont très prenants (…) pour un salaire qui va de 1.500 euros net en première année à un peu plus de 2.000 euros en dernière année d’internat", reprend Léonard Corti.

Pendant la grève, les internes qui ont envoyé un préavis ne devraient pas être assignés à leur service. Plus généralement, "l'assignation est compliquée à mettre en place parce que nous sommes des praticiens en formation qui ne peuvent être assignés qu'après l'ensemble des médecins seniors", explique Léonard Corti.

Mardi 10 décembre, les hôpitaux, privés d'internes, devraient donc tourner au ralenti.

Pour aller plus loin : Médecine : les internes franciliens obligés de choisir à nouveau leur stage / La chirurgie plastique, la spécialité la plus demandée par les internes en 2019