1. Supérieur
  2. Médecine / Santé
  3. Médecine : des ECNi adaptées pour les étudiants entrant en 4e année à la rentrée 2020
Décryptage

Médecine : des ECNi adaptées pour les étudiants entrant en 4e année à la rentrée 2020

Envoyer cet article à un ami
La crise sanitaire du Covid-19 a bousculé le programme des réformes des études de santé. // © Elnur / Adobe Stock
La crise sanitaire du Covid-19 a bousculé le programme des réformes des études de santé. // © Elnur / Adobe Stock

La refonte du second cycle des études médicales prévue pour la rentrée 2020 est reportée d'un an. Il s'agit d'une réforme pédagogique visant à remettre l'approche par compétences, et pas seulement par connaissances, au cœur de la formation. Elle repense notamment les ECNi, qui donnent accès à l’internat. Quelles conséquences du report pour les étudiants qui entrent en 4e année de médecine à la rentrée 2020 ?

Les premiers étudiants qui devaient être concernés par la réforme du second cycle des études de médecine sont ceux qui entrent en 4e année (DFSAM1), à la rentrée prochaine. Quelles sont les conséquences du report d’un an de la réforme pour ces futurs professionnels de la santé ? Ils passeront des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) adaptées. Celles-ci donnent accès à l'internat.

Que sont les ECNi ?

La réforme du second cycle des études de médecine (de la quatrième à la sixième année de médecine) remet l'approche par compétences au cœur de la formation. Les ECNi, actuellement basées sur le seul contrôle des connaissances, consistent en cinq épreuves organisées sous forme de questions à réponses multiples, de dossiers progressifs et de lecture critique de deux articles. Le concours est programmé pendant deux jours et demi, en fin de sixième année.

Les étudiants sont ensuite classés de 1 à 9.000 selon leur performance. En fonction de leurs résultats, ils choisissent leur spécialité et la ville où ils poursuivront leur internat. Désormais, les étudiants ne seront plus uniquement évalués sur les connaissances mais aussi sur les compétences. Autre nouveauté : un classement par spécialité sera mis en place.

Lire aussi : La réforme du second cycle des études de médecine, des concours et thèses en études de santé est reportée

ECNi 2023 : de nouvelles épreuves mais un classement unique

Comment se passera la transition pour la promotion des étudiants qui entrent en quatrième année en 2020 ? Ils seront évalués à la fin de leur sixième année, donc en juin 2023, sur le nouveau programme de connaissances, plus concis. "Le nouveau référentiel de connaissances sera mis à disposition des étudiants gratuitement en décembre 2020 et pas en septembre, comme nous l’avions initialement demandé, car il ne sera finalisé qu'à ce moment-là", explique Morgane Gode-Henric, la présidente de l’Association nationale des étudiants en médecine (ANEMF). Celui-ci constituera le programme officiel des connaissances du second cycle et le support d’évaluation pour les ECNi de 2023.

Aux épreuves classiques s'ajouteront des Key-Features Problems, des questions à réponse ouverte et courte (QROC), d’autres portant sur des points clés du programme, des mini-dossiers progressifs… En revanche, cette promotion aura un classement unique comme c’est le cas actuellement et suivra la procédure d'affectation des choix de postes selon le système actuel.

Lire aussi : Les internes sur le front face au Coronavirus

La crise sanitaire a bousculé les facultés de santé

"Nous sommes déçus que la réforme ne puisse pas entrer en vigueur à la rentrée mais les conditions pour la mener à bien n’étaient pas réunies. Les facultés n’avaient pas eu le temps de s’en saisir", reprend Morgane Gode-Henric . La crise sanitaire du Covid-19 a bousculé l'organisation dans les facultés de santé. Difficile pour celles-ci de préparer la réforme du deuxième cycle des études de médecine nécessitant de produire de nouveaux référentiels d'enseignement alors que les professeurs étaient mobilisés dans les hôpitaux et le personnel des facultés, confiné.

En revanche, la réforme du premier cycle, actant la suppression de la PACES, première année commune aux études de santé, entre en vigueur comme prévu à la rentrée 2020.

Lire aussi : Réforme des études de santé : que faire si je rate ma PACES en 2020 ?