1. La chirurgie plastique, la spécialité la plus demandée par les internes en 2019
En bref

La chirurgie plastique, la spécialité la plus demandée par les internes en 2019

Envoyer cet article à un ami
Plus de 8.000 internes en médecine ont reçu leur affectation pour 2019. // © Gorodenkoff / Adobe Stock
Plus de 8.000 internes en médecine ont reçu leur affectation pour 2019. // © Gorodenkoff / Adobe Stock

La procédure de choix de poste pour les internes de médecine s’est déroulée du 2 au 24 septembre 2019 inclus. 8.308 étudiants ont défilé sur la plate-forme "Céline", choisissant selon leur classement, leur spécialité et la ville où ils poursuivront leur formation. Quelles sont les spécialités les plus demandées cette année ? L'Etudiant vous dit tout.

C'est un moment clé dans la vie d'un étudiant de médecine. Le mardi 2 septembre s'est ouverte la procédure "Céline". L'un après l'autre, selon le classement qu'ils ont obtenu à l'ECNi (épreuves classantes nationales informatisées) en juin dernier, les futurs médecins avaient jusqu’au 24 septembre pour choisir leur spécialité et la ville où ils poursuivront leur formation, en fonction de leur classement. 8.308 étudiants, dont 271 étudiants européens, ont été affectés dans les 44 spécialités médicales ouvertes et les 28 centres hospitaliers universitaires (CHU). Le major de promotion a pu opter pour le poste de ses rêves, soit la médecine cardio-vasculaire. Celui-ci effectuera son internat aux Hospices civils de Lyon.

Tous les postes ouverts en médecine générale ont été pourvus

Quelles sont les spécialités les plus demandées par les internes cette année ? La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique disponible jusqu’au rang 1.807, arrive en tête. Celle-ci est talonnée par la dermatologie et la vénéréologie disponibles jusqu’au rang 2.277, puis par la chirurgie maxillo-faciale disponible jusqu’au rang 2.426.

Le premier interne à avoir opté pour la médecine générale est classé 28e. Pour la première fois, tous les postes ouverts dans cette discipline sur la liste principale ont été pourvus. Quant à la psychiatrie, celle-ci a été choisie dès le 134e rang.

Lire aussi : Infirmier, kiné, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste… : les numerus clausus 2019–2020

"Les étudiants se sont parfaitement adaptés à cette procédure mise en place en 2011, puisqu’en moyenne, ils ont mis 38 secondes pour effectuer leur choix cette année, contre 41 secondes en 2018", fait savoir le Centre national de gestion (CNG), un établissement public administratif sous tutelle du ministre de la Santé, chargé de superviser la plate-forme "Céline". La procédure s'est déroulée sans incident.

Les internes feront leur rentrée le 1er novembre 2019 après avoir choisi leur lieu de stage auprès des Agences Régionales de Santé (ARS).

Pour aller plus loin : Réforme de la PACES : comment va se faire désormais la sélection en première année ? / Santé étudiante : où prendre soin de soi dans son établissement ?