1. Supérieur
  2. Médecine / Santé
  3. Etudes de santé : vos questions, nos réponses

Etudes de santé : vos questions, nos réponses

Envoyer cet article à un ami

Réputées sélectives, les études de médecine, d’odontologie et de pharmacie exigent une motivation à toute épreuve ! A quoi s’attendre en première année ? Est-il possible de se réorienter en cas d’échec au concours de PCEM1 ? En quelle année passe-t-on à la pratique ? Pour vous aider à mieux connaître ces cursus au long cours, nous répondons à une série de questions très concrètes.

Sélectives les études de médecine ? Une réputation qui n'est pas volée ! Nulle part ailleurs à l'université une telle sélection existe, exception faite de pharmacie, filière cousine. Avec 15,9 % de réussite à la session 2007 au concours, l'écrémage à l'issue de cette première année des études médicales (PCEM1) a même rarement été aussi sévère. Pour 2008, le nombre de places, appelé numerus clausus, fixé par décret a été établi à 7.300.

"Digérer" la masse de cours
La difficulté rencontrée par tous les étudiants ? Maintenir un travail intensif et constant de septembre à mai. Entre les matières scientifiques (anatomie, biochimie, biologie cellulaire ou bio-statistiques…) et les sciences humaines et sociales - très redoutées parce que plus littéraires -, la somme de connaissances à ingérer et digérer est énorme.

Profil idéal, bac S… avec mention !
Toutefois, un étudiant sur six réussit à passer entre les mailles du filet. Qui est-il ? Dans 99 % des cas, il a un bac S en poche, avec souvent une mention bien à l'appui. "On les connaît à l’avance, les taux de réussite, explique le président de la Conférence des doyens des facultés de médecine. Avec un bac S, mention très bien, c’est 80 % de chance de réussite au concours de PCEM1. Le même bac, avec une mention bien, le taux chute à 60 %. Avec une mention assez bien, on passe à 40 %. Mention passable, les étudiants sont collés [d’office recalés]." Toutefois, rien n’interdit dans les textes à un bac L, ES ou STG de tenter médecine… même si les universités les en dissuadent de plus en plus lors de l’inscription.
Sommaire du dossier
Est-il possible de se réorienter sans perdre une année en cas d'échec au concours de PCEM 1 ? Quelles sont les grandes étapes du cursus de médecine et en quelle année se spécialise-t-on ? Combien de temps durent les études d'odontologie et quand interviennent les premiers exercices pratiques ? Doit-on suivre le même cursus pour devenir pharmacien hospitalier, pharmacien-biologiste ou exercer en officine ?