Métiers du social : les cursus accessibles après le bac

Par Stéphanie Desmond, publié le 22 Janvier 2021
5 min

En deux, trois ou cinq ans, plusieurs diplômes vous permettent de travailler dans le secteur du social. Et si pour certains vous devrez passer par une école spécialisée, pour d'autres, c'est l'université qui s'impose. Deux choix d’études qui s'avèrent très différents.

Pour vous former aux métiers du social, plusieurs choix d'études s'offrent à vous et ce, juste après le bac. D'ailleurs, que vous choisissiez une école spécialisée ou l'université, vous devrez dans tous les cas vous inscrire sur Parcoursup. Vous avez jusqu'au 11 mars 2021 pour y réfléchir, mais avant, un petit tour d'horizon s'impose…

Lire aussi

Un diplôme d'État en école

Choisir une école du social, c’est déjà avoir le projet d’exercer un métier précis. Cinq d'entre eux nécessitent ainsi de décrocher un diplôme d’État (DE) en trois ans reconnu au grade de licence : assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale, éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé ou éducateur technique spécialisé (voir encadré ci-dessous). L’admission en formation se fait via Parcoursup, vous serez sélectionné sur dossier et entretien. Dans la plupart des établissements, pas de note barrage ou de profil privilégié : l’important est de témoigner de son engagement (associatif, sportif…) et de sa maturité.

Dans certains DE, plus de la moitié du temps de formation est consacrée aux stages et les cours sont en majorité assurés par des professionnels. De plus en plus d’écoles passent également des accords avec des universités pour permettre à leurs étudiants de décrocher en parallèle une licence. Autre précision concernant le coût : le montant peut atteindre plusieurs centaines d'euros mais la plupart des formations, jugées prioritaires, précisent que le conseil régional peut vous aider à financer vos études et ainsi faire baisser vos frais de scolarité.

Lire aussi

Un cursus universitaire

Directeur d’un centre d’accueil, chargé de mission handicap, médiateur… L’université peut aussi former des profils pluridisciplinaires à l’action sociale via une filière professionnelle ou un cursus plus général au démarrage. Au menu : des enseignements théoriques et des stages indispensables pour dessiner son profil.

Les formations professionnelles concernent quelques DEUST (diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques) en deux ans et un BUT (bachelor universitaire de technologie, ex-DUT) carrières sociales en trois ans avec cinq options : animation sociale et socioculturelle, assistance sociale, éducation spécialisée, gestion urbaine, services à la personne. Il existe plusieurs licences professionnelles dans le domaine qui accueillent notamment des titulaires du BTS services et prestations des secteurs sanitaires et social (SP3S).

Enfin, pensez aussi aux licences "classiques". Différentes mentions apportent un socle de connaissances pour aller vers des métiers du social : AES (administration économique et sociale), sciences de l’éducation, STAPS ou psychologie. Certaines intègrent des parcours dédiés au social en troisième année. Il est ensuite possible d’acquérir une dimension chef de projet en poursuivant par un master.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !