1. Ostéopathie : votre école n’est plus agréée, comment rebondir ?

Ostéopathie : votre école n’est plus agréée, comment rebondir ?

Envoyer cet article à un ami
En ostéopathie pédiatrique à Toulouse. // © Lydie Lecarpentier / R.E.A
En ostéopathie pédiatrique à Toulouse. // © Lydie Lecarpentier / R.E.A

Le 9 juillet 2015, le ministère de la Santé publiait la liste des écoles d’ostéopathie agréées pour la rentrée 2015 au “Journal officiel”. Pour les étudiants des 5 établissements postbac qui n’ont pas obtenu le précieux sésame, c’est le désarroi. Que faire si vous êtes dans cette situation ?

Que deviennent les étudiants des 5 écoles d'ostéopathie postbac qui n'ont pas obtenu l'agrément du ministère de la Santé pour la rentrée 2015 ? La question est cruciale car sans agrément, impossible de délivrer le diplôme d'ostéopathe qui permet d'exercer. Alan (1), un élève d'une école recalée, se sent perdu : "J'ai fini ma quatrième année. Je n'avais plus qu'un an d'études à réaliser avant d'être diplômé et de pouvoir travailler. Aujourd'hui, je ne sais pas quoi faire. C'est comme si j'étais à la rue." Alan n'est pas le seul inquiet sur son sort. "Toute la journée, nous recevons des appels de parents et d'étudiants qui cherchent des solutions, déclare Léa Bernelin, présidente de la FédEO (Fédération nationale des étudiants en ostéopathie). On se met à leur place. On s'est tous posé un moment la question ‘et si notre école n'était pas agréée’".

Accueillis en priorité

A priori, personne ne sera laissé sur le carreau. "Le ministère est particulièrement vigilant à ce que chaque étudiant puisse s'inscrire dans l'une des 24 écoles agréées [21 écoles postbac, 3 écoles réservées aux professionnels de santé, NDLR]", assure la DGOS (Direction générale de l'offre de soins), en charge du dossier. Les élèves des établissements non agréés seront ainsi accueillis en priorité. Mais en quelle année ? À chaque école en règle d'en décider...
Un site Internet a été créé pour indiquer quotidiennement le nombre de places disponibles dans chacune d'elles. "Nous conseillons aux étudiants de les appeler rapidement et de s'y inscrire pour terminer leur formation. Ce n'est pas facile de changer d'établissement, cela a un coût. Mais rester dans une école non agréée peut se révéler une perte de temps et d'argent", assure Léa Bernelin. Alan a déjà déboursé près de 32.000 € pour ses études. "Je suis tiraillé entre prendre la décision de changer de vie et penser que la situation de mon école va être régularisée", confie-t-il.

D'autres chances en 2016

Le 16 juillet, au moins deux des établissements agréés n'offraient déjà plus de places d'accueil. Un (maigre) réconfort pour les plus malchanceux qui ne parviendront pas à se recaser cette année : grâce au report de scolarité de trois ans, ils pourront retenter leur chance à la rentrée 2016 en faisant valoir leurs acquis. "Il est toujours possible de travailler une année avant de reprendre ses études ou de suivre une formation complémentaire dans un cursus universitaire", propose Léa Bernelin. Les autres peuvent miser, sans garantie, sur l'obtention d'un nouvel agrément de leur école. Les établissements peuvent en effet déposer un nouveau dossier, plus solide, à partir du mois de septembre 2015.

Ils répondent à vos questions

Si vous rencontrez des difficultés particulières concernant les écoles d'ostéopathie agréées ou non agréées, vous pouvez consulter :
- La foire aux questions du ministère de la Santé ;
- L'adresse courrier dédiée de la DGOS ;
- Le site de la FédEO.

(1) Le prénom a été changé à la demande du témoin.