1. PACES : ce qui va remplacer le numerus clausus et les concours dès 2020
Décryptage

PACES : ce qui va remplacer le numerus clausus et les concours dès 2020

Envoyer cet article à un ami
Fin du concours PACES dès la rentrée 2020 // © Virginie Bertereau
Fin du concours PACES dès la rentrée 2020 // © Virginie Bertereau

Le numerus clausus en PACES est en sursis. En 2019-2020, le nombre fixé d'étudiants admis en deuxième année des études de santé (odontologie, maïeutique, médecine, pharmacie) laissera la place à une orientation plus progressive et moins stressante.

Fixé annuellement par filière et par université, le numerus clausus en PACES (première année commune aux études de santé) – c'est-à-dire le nombre maximum d'étudiants admis en deuxième année des études de santé (odontologie, maïeutique, médecine, pharmacie) – disparaîtra pour de bon à la rentrée 2020. Le même sort est réservé aux concours. Cette mesure sonne le glas d'une sélection drastique et particulièrement stressante, puisqu'un seul bachelier sur trois réussit aujourd'hui à passer en deuxième année après une ou deux tentatives à un concours de PACES.

Lire aussi : PACES : le numerus clausus rendra son dernier souffle en 2020

Trois ans pour s'orienter

Le numerus clausus et les concours seront remplacés par un premier cycle commun d'une durée de trois ans, visant à orienter progressivement les étudiants dans les différentes filières de santé en fonction de leur choix et de leurs résultats scolaires. La première année restera accessible à tous les bacheliers sans exception, via la plate-forme Parcoursup.

Un premier cycle commun et ouvert

Afin de diversifier le profil des étudiants (notamment des bacheliers scientifiques avec mention, surtout matheux), mais aussi pour permettre à chacun de se réorienter sans perdre de temps, le gouvernement prévoit, tout au long du premier cycle, plusieurs passerelles entre les formations médicales ou paramédicales.

Lire aussi : "PACES adaptée" : deux concours distincts, deux numerus clausus, une même année

Le programme du premier cycle va également évoluer, afin d'intégrer l'évaluation des compétences humaines et relationnelles (compétences qui seront prises en compte pour l'internat de médecine dès 2022). Des partiels vont être mis en place, sur le modèle des autres cursus universitaires.

Même traitement pour les formations paramédicales

Les quotas qui régulent l'entrée dans six formations paramédicales (infirmier, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, psychomotricien, orthoptiste et audioprothésiste) disparaîtront eux aussi. Ils laisseront place à un premier cycle en trois ans et une orientation à la fois active et progressive. Ce premier cycle paramédical pourrait être construit sur le modèle du premier cycle médical, et même être commun à celui-ci.