Quelles formations suivre pour intégrer un institut de formation en masso-kinésithérapie ?

Par Pauline Bluteau, Dorothée Blancheton, publié le 02 Juin 2021
7 min

S’il n’y a plus de concours nécessaire pour suivre des études en masso-kinésithérapie, une première année d’études post-bac reste obligatoire. Zoom sur les formations possibles et leurs spécificités.

Avant d’intégrer un institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK), vous devez obligatoirement réaliser une année préparatoire universitaire. Celle-ci peut se faire de trois manières différentes :

  • un parcours spécifique accès santé (PASS) ;
  • une année de licence avec une option "accès santé" (L.AS) ;
  • ou bien encore une année de licence en biologie, en STAPS ou dans une autre licence en Sciences, technologies et santé.

Lire aussi

Pour devenir kiné, miser sur les études de santé avec le PASS

Le PASS remplace depuis la rentrée 2020, la PACES. Ici, cette première année est clairement en lien avec des études dans le domaine de la santé. Elle s’effectue directement au sein d’une université disposant d’une faculté de santé et permet de candidater pour des études de médecine, de maïeutique, d’odontologie ou de pharmacie et de kinésithérapie (MMOPK).

Outre ses enseignements principalement axés sur la santé, le PASS inclut de suivre obligatoirement une autre discipline au choix (sciences de la vie et de la terre, chimie, droit, mathématiques…). Cette "mineure" peut correspondre à d’autres projets éventuels et/ou à vos points forts.

Mais attention, avant de sélectionner un PASS lors de votre inscription sur Parcoursup, pensez à bien vérifier que l’université a signé une convention avec un IFMK ou une faculté de santé. En résumé, que le PASS envisagé permet bien d’accéder à des études de kinésithérapie car ce n’est pas toujours le cas. Ceci est indiqué sur la plateforme dans les fiches détaillées des universités grâce au cercle coloré.

Lire aussi

Si vous validez votre année de PASS, vous pouvez candidater vers l’une des cinq filières de santé. Si vous n’êtes pas admis, vous accédez directement à une deuxième année de licence classique ou bien, dans une L.AS dans la même discipline que celle choisie en PASS et cette fois, la santé sera la matière "mineure". Vous aurez le droit de postuler de nouveau vers les études de santé à l’issue de votre licence 2 ou licence 3.

En revanche, si vous ne validez pas votre PASS, vous ne pourrez ni postuler aux études de santé ni redoubler votre année. Vous pourrez alors vous réorienter vers d’autres études supérieures, comme en licence classique, en passant par Parcoursup.

Lire aussi

Choisir une L.AS pour faire des études de kiné, un mix entre la santé et une autre discipline majeure

La L.AS est aussi née de la réforme de la PACES et mène aux études de santé. L’avantage de la licence avec option "accès santé", c’est qu’elle vous permet de choisir une licence en rapport avec vos points forts et vos goûts (chimie, psycho, économie-gestion, philosophie, droit…) tout en suivant les cours en lien avec la santé.

Et cette fois encore, prudence car les L.AS ne donnent pas toujours accès à l’ensemble de ces filières. Mieux vaut prendre le temps de bien lire les fiches de présentation sur Parcoursup pour faire le bon choix. À l’issue de la L.AS 1, si l’année est validée, il est possible de candidater vers les filières MMOPK. Vous pourrez aussi repostuler en L.AS 2 ou en L.AS 3. En revanche, si votre première année de L.AS n’est pas validée, il est possible de la redoubler ou de se réorienter vers d’autres études supérieures.

Lire aussi

Privilégier les licences de biologie, de STAPS ou en Sciences, technologies et santé

Enfin, contrairement aux autres études de santé, vous pouvez entrer dans un institut de kiné sans passer par un PASS ou une L.AS. Après avoir validé une première année de licence de biologie, de STAPS, ou désormais d’autres licences dans le domaine des "Sciences, technologies et santé", il est possible de candidater en kinésithérapie dans un établissement précis.

Si vous n’êtes pas admis, vous pouvez là aussi continuer vos études en deuxième année de licence. Et si vous ne la validez pas, vous ne pourrez pas postuler mais vous pourrez redoubler votre année pour retenter votre chance ou vous réorienter.

Lire aussi

Une admission sélective pour intégrer une formation en kinésithérapie

Au total, au cours du premier cycle universitaire, vous avez deux occasions de candidater à une formation en kinésithérapie. Quel que soit le parcours choisi, cette année d’études post-bac est très importante car les notes participent en bonne partie à l’examen de la candidature.

Les dossiers retenus sont ceux ayant les meilleures moyennes au cours de cette année propédeutique. Un entretien oral devant un jury est parfois requis. Il est nécessaire de bien se renseigner auprès de chaque université sur les modalités d’évaluation des candidatures.

À titre indicatif, pour la rentrée 2021, à l’IFMK du CHRU de Brest, 13 places sont accordées aux étudiants du PASS de l’UBO (Université de Bretagne Occidentale), 12 places aux L1 ou L2 STAPS et 4 aux L.AS. À Toulouse, 70% des étudiants seront issus d’une première année de PASS (et PACES) et 30% par la L1 STAPS.

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !