1. En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les passerelles vers l'université ?

En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les passerelles vers l'université ?

Envoyer cet article à un ami

Est-ce risqué d’aller en médecine sans bac S ? En quoi consiste le concours de PAES ? En cas d’échec, quelles possibilités ? En choisissant pharmacie, sage-femme ou odontologie, quels sont les débouchés ? Pour quelque 40 questions posées par des jeunes et leurs parents sur les salons de l’Etudiant, l’auteure de "Réussir ses études santé" (éditions l’Etudiant) apporte ses réponses expertes. Extraits.

Après quelques mois de cours, vous saurez si l’université est un système d’enseignement fait pour vous. "À la fac, il faut être assez indépendant. Si on ne sait pas s’organiser tout seul, ça peut vite devenir l’enfer", explique Romain. Si vous souhaitez vous orienter dans une autre filière, sachez que chaque université pose ses conditions pour bénéficier des passerelles, mais vous pouvez accéder directement à certaines L2 ou L3.

La réforme a d’ailleurs prévu de faciliter et de généraliser les passerelles dès le 1er semestre de la L1 santé. Selon le rapport de la commission pédagogique nationale de la 1ère année des études de santé du 20 juillet 2003, celles et ceux qui ont échoué à PCEM1 et à PCEP1 semblent se réorienter, en priorité en licence sciences et technologies, en licence de droit, de sciences économiques ou de lettres ou encore vers un concours paramédical ou de soins.

En sciences

Intégration en L2. Plusieurs universités ont prévu pour les reçus-collés à la 1ère année de médecine et de pharmacie des intégrations immédiates en L2 (2ème année de licence) en sciences de la santé et en sciences et technologies. L’université Jean-Monnet de Saint-Étienne permet, par exemple, de rejoindre une L2 biologie-biochimie-chimie. L’admission est automatique pour les étudiants de PCEM1 qui ont obtenu la moyenne au concours. Les dossiers de celles et ceux dont les notes se situent entre 9,5 et 10 sur 20 passent par une commission d’admission qui décide de leur intégration en L2 ou L1. De la même manière, l’UFR biomédicale de Paris-V autorise un accès en L2 si la moyenne à l’examen est au moins égale à 8 sur 20 et en L3 pour ceux qui auraient eu plus de 10 sur 20 (si et seulement si l’étudiant s’est inscrit en PCEM1 à l’UFR biomédicale).
Intégration en L3. À l’instar de Paris-V, d’autres universités proposent des intégrations directes en L3. C’est le cas notamment de la faculté des sciences de Luminy, une composante de l’université Méditerranée qui expérimente, depuis 2006, une entrée directe en L3 sciences et technologies mention sciences de la vie. Seuls sont admis les étudiants qui ont obtenu une mention au bac et qui ont doublé leur 1ère année d’études de santé avec une moyenne égale ou supérieure à 13 sur 20 dans des matières spécifiques comme la biologie cellulaire, la chimie-biochimie-biologie moléculaire, la physiologie ou la physique-biophysique. Les étudiants admis ne chôment pas car ils suivent, en même temps que leur L3, 60% des UE de L2 (bio-informatique ou les mathématiques pour la biologie, par exemple), qu’ils doivent obligatoirement valider.

Si l’idée a fait rêver au départ, à l’arrivée les résultats sont peu probants. En termes de logistique pour commencer, car parvenir à placer l’ensemble des cours dans son emploi du temps c’est un peu comme redonner toutes ses couleurs à un Rubik’s Cube. Mais pas seulement : "Sur 6 étudiants recrutés, 1 seul – qui était exceptionnel – a réussi ses examens à la 1ère session. C’est un piège de penser qu’après 2 premières années en médecine il est facile de rejoindre une L3 en sciences. C’est encore plus vrai pour les étudiants qui visent une école d’ingénieurs : des notes correctes et un bon dossier sont indispensables. Nous préférons conseiller à ces étudiants de rejoindre notre parcours en L2 pour être certains qu’ils réussissent", explique Dominique Charmot, maître de conférences au département de biologie.
Les masters d’IUP. Depuis la mise en place du système LMD (Licence-Master-Doctorat), les IUP (institut universitaire professionnel) recrutent principalement en L3 et mènent jusqu’au master. Certains ont néanmoins prévu des passerelles pour que les étudiants de 1ère année en études de santé puissent rejoindre la formation à un niveau L2. C’est le cas de l’IUP ingénierie de la santé, filière management de la santé, de la sécurité et de l’environnement au travail de l’université Jules-Verne de Picardie, qui a spécialement créé une année pré-IUP (L2) pour les reçus-collés. Même schéma pour l’IUP ingénierie de la santé de l’université de Montpellier-I qui forme des chefs de projet en recherche et développement, en recherche et développement clinique et en biotechnologies et environnement-santé.

En droit et en sciences humaines et sociales

En 2007, l’université de Nantes a essayé de suivre les parcours de réorientation des élèves collés au concours de la 1ère année de médecine. Sur les 167 étudiants interrogés, 31 ont changé purement et simplement d’orientation en choisissant le droit et 11 ont opté pour psychologie. Les disciplines de rigueur et de logique attirent depuis longtemps les bacheliers S, que ce soit directement à l’issue de leur bac ou un an plus tard après une 1ère année. Les reçus-collés sont les bienvenus en sciences économiques, en administration économique et sociale (AES) ou en droit.

La faculté de droit d’Aix-Marseille accepte en L2 des étudiants avec une moyenne supérieure à 12 sur 20, mais ils doivent obligatoirement suivre et passer les examens des cours de droit civil et de droit constitutionnel de L1 pendant l’année de L2. "Ces étudiants ont parfois un peu de difficultés d’adaptation au 1er semestre car ils découvrent le droit. Au 2nd semestre, ils sont en général bien intégrés. En droit, on fait beaucoup de démonstrations, ce qui demande une grande rigueur. Grâce à leur esprit scientifique, ces étudiants s’adaptent très bien", explique Sophie de Cacqueray, vice-doyenne de la faculté de droit Paul-Cézanne à Aix-en-Provence, elle-même ancienne reçue-collée de PCEM1 ! Les sciences humaines et sociales attirent également de nombreux étudiants de PCEM1 ou de PCEP1, notamment en psychologie. L’université de Lyon-II admet par exemple les reçus-collés directement en L2.

En STAPS

En licence, vous ne ferez pas du sport à longueur de journée ! Vous suivrez des cours en sciences de la vie (biologie, anatomie, physiologie, biomécanique…) et en sciences humaines (psycho, histoire ou socio). Les bacheliers S y sont les plus nombreux et y réussissent souvent mieux que les autres. Ce n’est donc pas un hasard si les universités de médecine et de pharmacie ont prévu pour leurs reçus-collés des passerelles qui leur permettent de rejoindre une L2 en STAPS.

Réussir ses études de santéPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Réussir ses études de santé", par Ludivine Coste.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Peut-on réussir des études de santé après un bac ES, L ou technologique ? Quels sont les objectifs de la réforme des études de santé ? Qu'est-ce qui va changer avec la réforme des études de santé ? Quels sont les effets de la réforme des études de santé ? Etudes de santé : c'est quoi le "numerus clausus" ? Comment se déroule la L1 santé (PACES, ex-PCEM1) Comment se déroulent les études de santé de la 2ème année à l'internat ? Etudes de santé : comment devenir pharmacien ? Etudes de santé : comment devenir chirurgien-dentiste ? Etudes de santé : comment devenir sage-femme ? En quoi consiste le concours de la L1 santé (PACES, ex-PCEM1)? Faut-il avoir le goût des sciences pour des études médicales ? Les études de santé sont-elles vraiment exigeantes ? Comment savoir si on est fait pour les professions médicales ? Etudes de santé : peut-on choisir son université ? Comment réussir la L1 santé (PACES, ex-PCEM1) du premier coup ? Faut-il faire une prépa pour réussir ses études de santé ? Fac de médecine : qu'est-ce que le tutorat ? 1ère année de médecine : comment les étudiants sont-ils accompagnés ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), faut-il redoubler ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les passerelles vers l'université ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles études courtes ensuite ? En cas d'échec en PAES, puis-je intégrer une école d'ingénieurs ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les autres formations médicales et paramédicales ? Pour devenir sage-femme, doit-on obligatoirement passer par un bac S ? Que valent les écoles de kinésithérapeute qui recrutent sur concours ? Etudes de santé à l'étranger : comment faire ? Etudes de santé à l'étranger : pour quoi faire ? Etudes de santé à l'étranger : comment garder le niveau ? Etudes de santé à l'étranger : comment financer son séjour ? Comment profiter de l'été pour se préparer aux études de santé à la fac ? Etudes de santé : quels débouchés en pharmacie ? Etudes de santé : quels débouchés en chirurgie dentaire ? Etudes de santé : quels débouchés dans les spécialités médicales ? Etudes de santé : quels débouchés chez les sages-femmes ? Après des études de médecine suis-je certain de pouvoir exercer comme chirurgien ? Etudes de santé : quand peut-on se spécialiser en pharmacie, odontologie ou maïeutique ? Pharmacie, dentaire, médecine, sage-femme : quel coût pour les études ? Est-ce vrai que les amphis sont pleins à craquer en L1 santé (PACES, ex-PCEM1)?