1. Que valent les écoles de kinésithérapeute qui recrutent sur concours ?

Que valent les écoles de kinésithérapeute qui recrutent sur concours ?

Envoyer cet article à un ami

Est-ce risqué d’aller en médecine sans bac S ? En quoi consiste le concours de PAES ? En cas d’échec, quelles possibilités ? En choisissant pharmacie, sage-femme ou odontologie, quels sont les débouchés ? Pour quelque 40 questions posées par des jeunes et leurs parents sur les salons de l’Etudiant, Ludivine Coste, l’auteure de "Réussir ses études santé" (éditions l’Etudiant) apporte ses réponses expertes. Extraits.

Plusieurs formations existent aujourd’hui en France pour devenir kinésithérapeute. Certains IFMK (instituts de formation en masso-kinésithérapie) recrutent après une L1 (licence) santé alors que d’autres recrutent après concours. Quelle formation est la plus conseillée ? Comment choisir ?

Un concours particulièrement sélectif

Le concours d’entrée aux IFMK comporte 3 épreuves : physique, chimie et biologie, le programme étant celui de la première et de la terminale S. "Contrairement à la PACES (1ère année commune aux études de santé), vous ne travaillerez pas sur des matières qui ont un lien avec la santé", constate Baptiste. Aujourd’hui, pour entrer dans ces IFMK, une année de prépa est devenue quasiment obligatoire. Il est difficile de réussir le concours directement après le bac. Les candidats s’inscrivent en effet souvent dans des prépas privées qui les entraînent et les mettent en condition pour l’examen.

À l’IFMK-HP de la Salpêtrière, seul établissement public à recruter par voie de concours, une année de prépa n’est pas un gage de réussite. Sur les 41 candidats admis, 15 sortent d’un an de prépa, 24 de 2 ans de prépa et deux de 3 ans. "Proportionnellement, notre concours est le plus difficile, analyse Michel Boutroy, directeur de l’AP-HP. Comme notre scolarité est gratuite, nous avons beaucoup de candidats." Au sein des autres IFMK, la concurrence reste sévère. Les étudiants multiplient les concours pour augmenter leurs chances de réussite. Augustin, qui vient d’être diplômé, se souvient d’avoir passé 12 concours après son année de prépa et avoir été admis à 2 d’entre eux. "Passer ces concours a également un coût : comptez environ 100 € chacun, auxquels il faut ajouter les déplacements. Les étudiants en présentent en moyenne entre 8 et 10", explique Baptiste.

Des voies d’accès alternatives

Il peut donc s’avérer judicieux de tenter sa chance après la L1. Ce mode d’admission, fondé sur le classement à l’issue de l’année de médecine, concerne aujourd’hui 22 instituts sur environ 40. Pour les instituts publics, il est également demandé de suivre une formation préparatoire parallèlement au cursus de médecine. "Les IFMK qui recrutent par la L1 santé peuvent aussi avoir des co-recrutements avec des L1 STAPS. C’est le cas de l’IFMK de Lille, l’IFMK d’Amiens, l’IFMK de Saint-Maurice, l’IFMK de Grenoble ou encore l’IFMK de Reims.

Quelques instituts, comme celui de Grenoble, recrutent également via une licence sciences de la vie", souligne Jacques Vaillant, enseignant à l’IFMK du CHU de Grenoble. Les universités qui ont des accords avec les IFMK organisent soit un concours avec un classement commun pour tous les étudiants de 1ère année, soit, comme à Rouen, un concours spécifique avec un classement propre à la kinésithérapie. "C’est au début du 2nd semestre que nous choisissons de nous inscrire soit en médecine, soit en kiné. Nous avons des cours communs avec médecine en anatomie, histologie, embryologie, et des cours spécifiques en biomécanique et initiation à la kinésithérapie", se souvient Baptiste.

Vers une harmonisation ?

Conscients qu’une harmonisation du recrutement des IFMK est nécessaire, les kinés souhaiteraient profiter de la réforme pour s’intégrer à la L1 santé et avoir leur propre concours : "Nous travaillons sur une réingénierie complète du diplôme : l’objectif est de neutraliser les différences apparentes de recrutement tout en procédant à une réactualisation des programmes", explique Jacques Vaillant.

Passer par la L1 santé ou le concours direct ?

Selon le Code de la santé publique, le diplôme d’État de masso-kinésithérapie est délivré aux personnes qui ont suivi l’enseignement préparatoire de 3 ans au diplôme d’État et passé avec succès les épreuves à l’issue de cet enseignement. Les études comprennent un enseignement théorique et pratique ainsi qu’un parcours de stages. L’obtention du diplôme d’État n’est donc pas liée au mode de recrutement. Le choix entre les 2 voies repose sur d’autres critères. Le 1er pris en compte est la proximité de l’IFMK de votre domicile. "J’habitais à Caen et je ne voulais pas m’éloigner. L’IFMK de Rouen était le plus proche et comme il recrutait par une L1 santé je me suis donc inscrit en fac de médecine", raconte Baptiste. Autre aspect qui peut jouer, sachez qu’en prépa les matières restent très scolaires. Vous n’aborderez pas de matières liées à la kinésithérapie comme l’anatomie ou la biomécanique, ce qui est le cas en L1 santé.

Réussir ses études de santéPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Réussir ses études de santé", par Ludivine Coste.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Peut-on réussir des études de santé après un bac ES, L ou technologique ? Quels sont les objectifs de la réforme des études de santé ? Qu'est-ce qui va changer avec la réforme des études de santé ? Quels sont les effets de la réforme des études de santé ? Etudes de santé : c'est quoi le "numerus clausus" ? Comment se déroule la L1 santé (PACES, ex-PCEM1) Comment se déroulent les études de santé de la 2ème année à l'internat ? Etudes de santé : comment devenir pharmacien ? Etudes de santé : comment devenir chirurgien-dentiste ? Etudes de santé : comment devenir sage-femme ? En quoi consiste le concours de la L1 santé (PACES, ex-PCEM1)? Faut-il avoir le goût des sciences pour des études médicales ? Les études de santé sont-elles vraiment exigeantes ? Comment savoir si on est fait pour les professions médicales ? Etudes de santé : peut-on choisir son université ? Comment réussir la L1 santé (PACES, ex-PCEM1) du premier coup ? Faut-il faire une prépa pour réussir ses études de santé ? Fac de médecine : qu'est-ce que le tutorat ? 1ère année de médecine : comment les étudiants sont-ils accompagnés ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), faut-il redoubler ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les passerelles vers l'université ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles études courtes ensuite ? En cas d'échec en PAES, puis-je intégrer une école d'ingénieurs ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les autres formations médicales et paramédicales ? Pour devenir sage-femme, doit-on obligatoirement passer par un bac S ? Que valent les écoles de kinésithérapeute qui recrutent sur concours ? Etudes de santé à l'étranger : comment faire ? Etudes de santé à l'étranger : pour quoi faire ? Etudes de santé à l'étranger : comment garder le niveau ? Etudes de santé à l'étranger : comment financer son séjour ? Comment profiter de l'été pour se préparer aux études de santé à la fac ? Etudes de santé : quels débouchés en pharmacie ? Etudes de santé : quels débouchés en chirurgie dentaire ? Etudes de santé : quels débouchés dans les spécialités médicales ? Etudes de santé : quels débouchés chez les sages-femmes ? Après des études de médecine suis-je certain de pouvoir exercer comme chirurgien ? Etudes de santé : quand peut-on se spécialiser en pharmacie, odontologie ou maïeutique ? Pharmacie, dentaire, médecine, sage-femme : quel coût pour les études ? Est-ce vrai que les amphis sont pleins à craquer en L1 santé (PACES, ex-PCEM1)?