1. Quels sont les objectifs de la réforme des études de santé ?

Quels sont les objectifs de la réforme des études de santé ?

Envoyer cet article à un ami

Est-ce risqué d’aller en médecine sans bac S ? En quoi consiste le concours de PAES ? En cas d’échec, quelles possibilités ? En choisissant pharmacie, sage-femme ou odontologie, quels sont les débouchés ? Pour quelque 40 questions posées par des jeunes et leurs parents sur les salons de l’Etudiant, l’auteure de "Réussir ses études santé" (éditions l’Etudiant) apporte ses réponses expertes. Extraits.

Initialement prévue pour la rentrée 2009, la réforme des études de santé entre en vigueur dans toutes les universités françaises lors de l’année scolaire 2010-2011. Exit PCEM1 et PCEP1, la L1 (licence 1) de santé est née : la PACES (1ère année commune aux études de santé) . La 1ère année sera commune à tous les étudiants, qu’ils veuillent suivre des études en médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique. L’objectif de cette réforme est de mettre fin au "gâchis humain" de la 1ère année de médecine et d’intégrer les études de santé dans le schéma LMD (licence-maîtrise-doctorat). Les mesures prises devraient faciliter les réorientations et les passerelles dès la fin du 1er semestre de la 1ère année, et diminuer de manière relative le taux d’échec.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est parti d’un amer constat : après un bac S, les étudiants qui optent pour médecine sont 80% à louper leur 1ère année alors qu’ils sont 90% à réussir en écoles d’ingénieurs. Parmi les recalés, des bacs S mention bien ou très bien. Bref, en santé, l’échec est devenu la norme et tout doit être mis en place pour éviter que cela ne soit un drame.

Mettre fin au gâchis humain


En 2010, le numerus clausus, qui fixe le nombre de places offertes au concours pour passer en 2ème année, est de 7.400 en médecine et le taux de réussite national était de 16 %. Même si le numerus clausus a augmenté ces dernières années, il est loin de répondre à l’engouement des jeunes pour les études de santé. En 2008, il y a eu plus de 1.400 étudiants supplémentaires inscrits en 1ère année de médecine par rapport à 2007 alors que le numerus clausus n’a augmenté que de 200 places. Certains étudiants qui ont pourtant obtenu de bons résultats au concours sont recalés. "La réforme veut mettre fin à ce gâchis : mettre à la porte de nos universités des étudiants motivés, c’est choquant", s’emporte le professeur Pierre Champsaur, président du comité des études de la faculté de médecine de Marseille. D’autant plus que le niveau demandé au concours est tel que les étudiants prévoient d’emblée 2 années pour pouvoir le réussir. En cas d’échec, ils se retrouvent dans le meilleur des cas avec un bac+1 (des passerelles en L2 sciences ou biologie ont été prévues) et, dans le pire des cas, reviennent à la case départ avec seulement leur bac en poche.

Mettre fin au choix de carrière par défaut


Devenir sage-femme parce qu’on n’a pas été pris dans le numerus clausus de médecine ? Faire des études d’odontologie alors qu’on voulait devenir médecin ? Le concours de PCEM1 a bousculé nombre de vocations. En cours d’année, chaque élève faisait ses vœux et choisissait entre médecine, dentaire et maïeutique. Il fallait attendre le classement définitif du concours pour que les places soient attribuées. Les candidats les mieux placés choisissaient en premier la spécialité qu’ils voulaient suivre. Les étudiants s’orientaient dans la limite des places disponibles, souvent par défaut. Certains ont découvert un métier qui leur a finalement convenu, d’autres ont préféré retenter leur chance au concours pour obtenir un meilleur classement (sachant qu’ils perdaient le bénéfice du premier concours et que, sauf dérogation, un seul redoublement était autorisé).

La santé à l’heure du LMD


Depuis 1998, la réforme LMD, licence-master-doctorat, de l’enseignement supérieur vise à harmoniser le schéma des études au sein de l’Europe. Grâce au système européen d’UE (unité d’enseignement) capitalisables et transférables, les étudiants peuvent plus facilement étudier dans d’autres pays que le leur. Le niveau licence correspond donc à un bac+3, le master à un bac+5 et le doctorat à un niveau bac+8. La réforme des études de santé est également l’occasion de les intégrer un jour dans le système LMD et de voir disparaître la PCEM1 et la PCEP1 au profit de la L1 santé PACES. Une L1 santé qui devrait faciliter les passerelles avec d’autres formations universitaires comme les licences de sciences par exemple.


> A consultez : le site www.remede.org qui propose une FAQ L1 santé

Réussir ses études de santéPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Réussir ses études de santé", par Ludivine Coste.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Peut-on réussir des études de santé après un bac ES, L ou technologique ? Quels sont les objectifs de la réforme des études de santé ? Qu'est-ce qui va changer avec la réforme des études de santé ? Quels sont les effets de la réforme des études de santé ? Etudes de santé : c'est quoi le "numerus clausus" ? Comment se déroule la L1 santé (PACES, ex-PCEM1) Comment se déroulent les études de santé de la 2ème année à l'internat ? Etudes de santé : comment devenir pharmacien ? Etudes de santé : comment devenir chirurgien-dentiste ? Etudes de santé : comment devenir sage-femme ? En quoi consiste le concours de la L1 santé (PACES, ex-PCEM1)? Faut-il avoir le goût des sciences pour des études médicales ? Les études de santé sont-elles vraiment exigeantes ? Comment savoir si on est fait pour les professions médicales ? Etudes de santé : peut-on choisir son université ? Comment réussir la L1 santé (PACES, ex-PCEM1) du premier coup ? Faut-il faire une prépa pour réussir ses études de santé ? Fac de médecine : qu'est-ce que le tutorat ? 1ère année de médecine : comment les étudiants sont-ils accompagnés ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), faut-il redoubler ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les passerelles vers l'université ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles études courtes ensuite ? En cas d'échec en PAES, puis-je intégrer une école d'ingénieurs ? En cas d'échec en L1 santé (PACES, ex-PCEM1), quelles sont les autres formations médicales et paramédicales ? Pour devenir sage-femme, doit-on obligatoirement passer par un bac S ? Que valent les écoles de kinésithérapeute qui recrutent sur concours ? Etudes de santé à l'étranger : comment faire ? Etudes de santé à l'étranger : pour quoi faire ? Etudes de santé à l'étranger : comment garder le niveau ? Etudes de santé à l'étranger : comment financer son séjour ? Comment profiter de l'été pour se préparer aux études de santé à la fac ? Etudes de santé : quels débouchés en pharmacie ? Etudes de santé : quels débouchés en chirurgie dentaire ? Etudes de santé : quels débouchés dans les spécialités médicales ? Etudes de santé : quels débouchés chez les sages-femmes ? Après des études de médecine suis-je certain de pouvoir exercer comme chirurgien ? Etudes de santé : quand peut-on se spécialiser en pharmacie, odontologie ou maïeutique ? Pharmacie, dentaire, médecine, sage-femme : quel coût pour les études ? Est-ce vrai que les amphis sont pleins à craquer en L1 santé (PACES, ex-PCEM1)?