Réussir son année de PASS ou L.AS : le marathon commence dès la rentrée

Par Elodie Auffray, publié le 28 Septembre 2021
4 min

L’accès à la deuxième année des études de santé n’est pas une mince affaire. Tout se joue lors de votre année de PASS ou de L.AS. Pour mettre toutes les chances de votre côté et garder le cap, adoptez les bons réflexes dès votre rentrée.

Si vous entrez en PASS ou L.AS cette année, préparez-vous à beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail. Pour tirer votre épingle du jeu, l’exigence et la rigueur sont une nécessité. "C'est un marathon à l'allure d'un sprint", compare Claire Briault, vice-présidente de l'association des étudiants sages-femmes en 2020–2021. Voici donc trois conseils pour ne pas s’essouffler en cours d’année.

Se mettre au travail dès la rentrée en PASS ou L.AS

Pas de temps à perdre : "Il faut être dedans dès le début, ne pas prendre à la légère les premiers jours. C'est là que la différence peut se jouer", prévient Valentin Roussel, de l'association des étudiants en médecine de Lille.

En revanche, rien ne sert de courir trop tôt : "Mieux vaut profiter de son été pour se recharger, avant de se lancer à 300%", recommande l'étudiant en troisième année de médecine. Les pré-rentrées proposées par les tutorats et les prépas peuvent aussi être utiles pour se mettre dans le bain.

Lire aussi

Trouver son rythme et sa méthode de travail

C'est l'une des clés de la réussite : mettre au point sa méthode de travail. Celle du lycée "ne marche plus très bien, parce que la quantité de travail est beaucoup plus importante", souligne Claire Briault. "Il y a beaucoup plus de par cœur", ajoute Valentin Roussel. Les fiches peuvent être utiles pour certaines notions-clés, mais par manque de temps ou parce qu’il faut "connaître tous les détails, elles ne suffisent pas", pointe Théo, en troisième année dentaire à Rennes.

La recette magique n'existe pas. "Chacun a sa méthode : certains ont besoin de recopier des parties du cours, ou de le lire à haute voix. D'autres de le revoir rapidement pour le visualiser, puis de revenir régulièrement dessus", détaille Loona Mathieu, vice-présidente de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) en 2020–2021.

Son astuce : passer du temps à bien comprendre la première relecture pour n’avoir plus qu’à se rafraîchir la mémoire les fois suivantes. Théo, lui, a opté pour des révisions rapides et très régulières : 12 fois pour chaque cours. Sachez aussi vous organiser de façon rigoureuse : planifiez votre semaine, fixez-vous des objectifs et essayez de les tenir au maximum.

Lire aussi

Ajouter les pauses à son planning de révision

Dernier conseil, plus facile à dire qu’à faire : s'accorder des pauses. "Il faut garder du temps pour soi sans culpabiliser : pour faire du sport, voir les proches et les amis, regarder une série… Sans ça, on ne peut pas bien apprendre", insiste Claire Briault. Là encore, chacun a des besoins différents, souligne Loona Mathieu : "Certains vont faire plein de petites pauses, d'autres vont travailler intensément la semaine et se prendre une journée entière le week- end."

Veillez aussi à ne pas sacrifier votre hygiène de vie : bien manger et bien dormir est crucial pour tenir le marathon jusqu'au bout.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !