"Ségur de la santé" : les rémunérations des internes officiellement revalorisées

Par Pauline Bluteau, publié le 02 Novembre 2020
3 min

À compter du 1er novembre 2020, les internes en médecine, pharmacie et odontologie vont voir leurs rémunérations augmenter jusqu’à 163 euros brut par mois selon leurs années de formation. Une revalorisation qui vient acter les concertations du "Ségur de la santé" de juillet dernier.

C’est officiel ! Après des semaines de concertation à l’occasion du "Ségur de la santé" et beaucoup d’attente, les jeunes praticiens vont voir leurs salaires revalorisés de plus d’une centaine d’euros par mois. C’est ce qu’ont annoncé les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur samedi 31 octobre 2020. Parmi les 126 millions d’euros dédiés aux internes en santé, les revalorisations concernent leurs salaires mais aussi le montant des indemnités de gardes et les indemnités d’hébergement.

Une rémunération en hausse de la première à la cinquième année d’internat

Dès le mois de novembre, les salaires des internes vont augmenter de 116 à 163 euros brut par mois, selon l’année de formation. À la demande des associations d’étudiants, les futurs praticiens en première année d’internat seront donc rémunérés au SMIC horaire qui s’élève en 2020 à 1.539,42 euros brut.

Si l'ISNI (Intersyndicale nationale des internes) se félicite de cette nouvelle, elle estime que cette revalorisation permet seulement "d'atteindre un minimum". "Nous continuerons la lutte pour obtenir des conditions de travail décentes", indique le communiqué de presse.

Rémunération annuelle brute Revalorisation mensuelle brute
Première année d'internat 18.473 € +147 €
Deuxième année d'internat 20.450 € +163 €
Troisième année d'internat 27.042 € +116 €
Quatrième année d'internat 27.063 € +117 €
Cinquième année d'internat 27.080 € +119 €

Lire aussi

Les indemnités de garde et d’hébergement également concernées

À cela s’ajoute également une augmentation de 25% des indemnités de garde. Soit une hausse de "149 euros brut pour les gardes de semaine et 163 euros brut pour les gardes de week-end et jours fériés", précisent les ministères.

Comme annoncé également la semaine dernière, les indemnités d’hébergement pour les étudiants effectuant leur stage dans un territoire sous-dense (que l’on appelle aussi déserts médicaux) seront revalorisées. Les internes recevront non plus 200 mais 300 euros brut par mois. Les ministères ajoutent que "ses conditions d’octroi sont assouplies pour permettre son versement sans condition d’éloignement kilométrique du CHU ou du domicile".

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !