1. Pour prendre des notes : plutôt stylo ou clavier ?

Pour prendre des notes : plutôt stylo ou clavier ?

Envoyer cet article à un ami
La prise de notes est avant tout l'occasion de sélectionner ce qu'il faut retenir et de commencer à mémoriser. // © Manu Boisteau
La prise de notes est avant tout l'occasion de sélectionner ce qu'il faut retenir et de commencer à mémoriser. // © Manu Boisteau

Vous pensez savoir comment prendre en notes un cours. Sur le sujet, il y a deux écoles : si les ordinateurs portables fleurissent désormais dans les amphis, les aficionados du papier sont encore nombreux.

Tu Bic…

Les méthodes des étudiants

"Le numérique, c'est bien pour noter ; le papier, c'est mieux pour apprendre." C'est Camille, étudiante en droit à Bordeaux, qui l'a constaté. La future juriste prend tous ses cours magistraux en note sur son ordinateur portable, car "cela va souvent trop vite pour écrire tout à la main". Elle reste très attachée au stylo pour les TD (travaux dirigés). "C'est surtout pour rester agile de ma main. Sinon le jour des examens, on a mal au poignet et on écrit mal !" De toute façon, Camille imprime tout pour les révisions. "J'annote, je surligne... Car, sur l'ordinateur, j'ai du mal à visualiser tout mon cours."

Pour Hugo, également en L2 de droit, avoir son cours sous les yeux sur papier est un atout pour mémoriser et préparer les examens. "Je tourne plus vite les pages de mes cours, j'ai quelque chose dans les mains et sous les yeux. Sans compter la fatigue visuelle que provoque l'écran d'ordinateur."

Pour Jean-Baptiste, étudiant en informatique à l'IUT Paris-Descartes, la prise de notes dépend de la discipline. "En maths, je préfère le papier, car il y a des schémas. En économie, l'ordinateur est plus pratique..."

Les conseils des pros

Essayez les deux ! La prise de notes est avant tout l'occasion de sélectionner ce qu'il faut retenir et de commencer à mémoriser. Si les étudiants pensent gagner du temps en utilisant un support numérique, pour Alain Jaillet, enseignant chercheur en pédagogie numérique à l'université de Cergy-Pontoise (95), "cela ne simplifie pas forcément la réacquisition de savoirs".

En effet, la prise de notes sur papier oblige à sélectionner ce qu'on va garder, alors que sur un ordinateur, si vous n'avez pas préparé en amont, vous allez prendre des notes de façon automatique sans chercher à sélectionner. Pour faire simple, vous allez accumuler des incompréhensions, et vous n'aurez pas commencé l'acquisition de connaissances. Pas vraiment un gain de temps !

En revanche, si vous vous sentez à l'aise dans la prise de notes sur ordinateur, cela peut être un gain de temps... mais n'oubliez pas de retravailler votre cours après !

Tu cliques…

Les méthodes des étudiants

En médecine, Yoann prenait ses notes sur papier. "Je recopiais le soir mes cours sur mon ordinateur fixe. Mon ordinateur était lourd, ajouté à tous les polycopiés et les gros classeurs que je devais emporter !" Depuis sa réorientation en informatique, Yoann le fait sur son portable pendant les cours magistraux : "C'est plus confort ! Je gagne du temps. En TD [travaux dirigés] et en TP [travaux pratiques], je rentre directement courbes et histogrammes dans Excel."

Quant à Hugo, étudiant en L2 de droit, il a une petite préférence pour l'ordinateur, mais il utilise les deux. "Mon cours est souvent plus clair, plus propre, et je prends plus d'informations en tapant sur l'ordinateur", explique-t-il. Pour les TD, Hugo prépare son cours en amont sur l'ordinateur et annote ce qu'il a imprimé à la main, car il "retient mieux en écrivant".

Les conseils des pros

Suivre une formation de dactylo ! C'est le conseil d'Alain Jaillet, "La dactylo peut paraître dépassée, mais si on tape ses cours sur un clavier, encore faut-il savoir s'en servir", remarque-t-il. Pas question de taper avec un doigt ; digital native ou pas, vous ne savez pas forcément prendre des notes. "Les jeunes pratiquent peu l'écriture au clavier. Écrire pour soi ou sous la dictée, c'est très différent", explique Alain Jaillet.

"Un certain nombre d'entre vous arrivera en cours avec les polycopiés des cours de l'année précédente d'un autre professeur voire d'une autre université ! Ne perdez donc pas de temps à prendre en notes, mot à mot, des cours que vous possédez déjà", conseille François Pellegrini, vice-président en charge du numérique à l'université de Bordeaux. "Utilisez plutôt un outil d'annotation fiable pour compléter votre PDF", suggère-t-il.

Manuscrit ou tapuscrit...
Selon une étude publiée dans la revue "Psychological Science" en avril 2014, deux chercheurs américains montrent que la prise de notes à la main favorise la compréhension du cours. Ils concluent également que, sur ordinateur, le groupe d'étudiants observés a tendance à prendre plus de notes textuellement mais à moins traiter directement l'information, à moins reformuler.

Une vision partagée par le professeur Marcel Lebrun de l'Université catholique de Louvain (Belgique) et spécialiste en pédagogie. Selon lui, effectuer sa prise de notes sur ordinateur relève avant tout d'un avantage fonctionnel. Et d'ajouter : "On peut compléter plus aisément, partager plus facilement les contenus, mais qu'en est-il de l'appropriation du savoir ? Autrefois, on notait les adresses et les numéros de téléphone dans un carnet, ce qui nous permettait de retenir des numéros par cœur. Gardez donc à l'esprit que la prise de notes est la première étape vers l'appropriation du savoir."

Des logiciels pour cartographier ses connaissances
Gain de temps, notes plus claires et centralisées dans un unique endroit, la prise de notes sur ordinateur a des avantages. Mais comment intégrer son cours tout en prenant des notes ? "Certains outils, courants dans les pays anglo-saxons, pour la gestion de projet ou le brainstorming permettent une prise de notes compréhensible", signale Henri Isaac, vice-président en charge du numérique à Paris-Dauphine. C'est le cas du concept des "mind maps" – ou "cartes heuristiques", en français – avec des outils comme Xmind ou MindMate. Une façon de structurer et de partager (sous forme de schémas) ses idées et le cheminement de ses pensées de manière synthétique et visuelle à l'aide de mots, de dessins, de couleurs. À partir d'une idée générale, vous rattachez les idées secondaires sous forme de bulles à l'aide de lignes ou de flèches. Certains logiciels libres de droit, tel Freeplane, sont disponibles en ligne.

Selon Thierry Koscielniak, directeur de la cellule pédagogie numérique à Paris-Descartes, l'utilisation du numérique dépend également des disciplines enseignées. "En SHS [sciences humaines et sociales], les étudiants sont plus attachés à la prise de notes à la main. Cependant, dans certaines disciplines, telle la médecine où il y a énormément d'infos formulées, l'utilisation de l'ordinateur sera plus efficace. En revanche, pour reprendre des schémas, le papier reste la norme."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Pour faire des recherches : vous êtes plutôt Net ou BU ? Pour prendre des notes : plutôt stylo ou clavier ? Pour mémoriser : plutôt Bristol ou écran ? Pour travailler à plusieurs : plutôt plate-forme ou réseau social ? Pour vous organiser : vous êtes plutôt appli ou agenda ?