Où étudient les 59.400 étudiants en plus inscrits dans le supérieur à la rentrée 2021 ?

Par Manon Pellieux, publié le 26 Octobre 2021
3 min

INFOGRAPHIE. A la rentrée 2021, l'enseignement supérieur connaît une augmentation de 2,1% des effectifs étudiants en plus par rapport à l'an dernier. En tout, ce sont 59.400 étudiants qui intègrent les études supérieures. Quelles filières accueillent le plus ces nouveaux arrivés ? A quoi est liée cette augmentation des effectifs ? L'Etudiant fait le point.

Les baccalauréats 2020 et 2021, adaptés aux conditions sanitaires, ont conduit à une augmentation considérable du nombre d'étudiants inscrits dans les formations de l'enseignement supérieur lors des rentrées 2020 et 2021. Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la recherche (Mesri) annonce une progression de 2,1% des effectifs pour cette rentrée, soit 59.400 étudiants en plus.

Lire aussi

STS en apprentissage, écoles d'ingénieurs et de commerce nourrissent la croissance des effectifs dans le supérieur

Les BTS attirent ! Selon les prévisions du ministère, ce sont les sections de technicien supérieur (STS) sous statut apprenti qui connaîtront la plus importante hausse à la rentrée 2021 (une fois les données consolidées). Le ministère prévoit une augmentation de 19,5% des effectifs en BTS par rapport à la rentrée 2020.

Les écoles de commerce et d'ingénieurs post-bac bénéficient aussi de ces croissances d'effectifs puisque ce sont ces formations qui possèdent les prévisions de croissance les plus importantes après les BTS. Le ministère table sur une augmentation de 7,1% des effectifs du côté des écoles de management, +5,4% du côté des établissements universitaires privés et plus 3,5% du côté des écoles d'ingénieurs.

A elles seules, ces trois filières devraient accueillir 21.800 étudiants sur les 59.400 supplémentaires. Cet attrait pour des formations qui ont la réputation d'accompagner leurs étudiants témoigne d'un souhait d'encadrement et de suivi de néo-étudiants qui ont subi de plein fouet les effets de la crise sanitaire au lycée.

Lire aussi

Les effectifs prévisionnels par formation à l'horizon 2023

Le pic de naissances de l'an 2000 se ressent désormais au niveau master

Les années 2000 ont été marquées par un baby boom qui se faisait ressentir depuis quelques années dans les effectifs du supérieur. Pour les rentrées 2021 et 2022, le Mesri anticipe une diminution des effectifs en licence puisque l'effet du baby boom des "bébés de l'an 2000" ne se fera plus ressentir à l'entrée dans les études supérieures.

En revanche, ce sont les masters qui seront touchés par une augmentation des effectifs pour les prochaines rentrées, puisque les jeunes nés en 2000/2001 arrivent à ce niveau de formation.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !