1. Supérieur
  2. Parcoursup - Inscriptions dans le supérieur
  3. APB : chronique d’une mort annoncée
Décryptage

APB : chronique d’une mort annoncée

Envoyer cet article à un ami

TIMELINE. Après neuf années de service, APB, à bout de souffle, va être repensé. Comment la plate-forme de préinscription et d'admission en première année de l'enseignement supérieur a-t-elle couru à sa perte ? Historique en images.

APB (Admission-postbac) ne passera pas 2018. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, et Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, ont tous deux annoncé, via les médias, un changement de nom et de "formule".

Lire aussi : Vers un APB nouvelle formule pour 2018

La hausse du nombre de bacheliers et le traitement des étudiants en réorientation au même titre que les nouveaux bacheliers pour les candidatures en licence ont révélé, en juin 2017, les limites du système mis en place au niveau national en 2009.

En attendant plus d'informations, fin octobre, à l'issue de la concertation sur le contrat de réussite étudiant, voici, en quelques dates, les moments clés d'APB.

Pour aller plus loin : APB 2017 : encore 6.010 candidats sans formation pour la rentrée / La minute APB : pourquoi aller en procédure complémentaire / Où s’inscrire encore à la rentrée ? 7 pistes pour ne pas perdre votre année / APB 2017 : plus de candidats, plus de vœux... et moins de tirage au sort ?