1. APB 2017 : les astuces pour s'inscrire en licence “sélective” à l’université
Boîte à outils

APB 2017 : les astuces pour s'inscrire en licence “sélective” à l’université

Envoyer cet article à un ami

Pour une licence classique (histoire, sociologie…), l'accès n'est pas sélectif. Cependant, les universités cherchent aussi à attirer les meilleurs profils, et pour cela, elles ont créé des licences plus “exigeantes”. Ce sont souvent des doubles cursus qui combinent deux disciplines de spécialité (droit et histoire, langues et sciences, etc.) et débouchent sur un double diplôme.

Comment les reconnaître ?

Dans le moteur de recherche APB, elles apparaissent avant les “cursus classiques” dans la liste des résultats, sous la mention “double cursus”.

Attention : certaines universités ont instauré une procédure spéciale d'admission en dehors d'APB pour certains de leurs cursus sélectifs. Pour ces formations, il faut alors suivre les instructions indiquées sur le site de chaque établissement.

Quelle stratégie adopter ?

Pour les doubles cursus sélectifs qui sont accessibles via APB, votre dossier scolaire est examiné. L'université demande parfois une lettre de motivation ou un CV ou fait passer des épreuves écrites ou orales (des tests en langue pour une double licence droit-langue étrangère, par exemple). Même si les universités ne demandent pas forcément une mention au bac, dans les faits, les admis ont souvent une mention bien ou très bien.

Il n'y a, en général, que 25 à 50 places ; il faut donc bien réfléchir au classement de cette candidature. Si vous conservez votre vœu 1 pour une licence à capacité limitée pour laquelle l'ordre du vœu compte, vous risquez de ne pas avoir de proposition pour ce double cursus qui sera placé en dessous. Mais si vous mettez en vœu 1 le double cursus, pour lequel vos chances d'être pris sont statistiquement faibles, vous risquez en plus de ne pas avoir de proposition pour la licence à capacité limitée que vous aurez placée en vœu 2 (en tout cas, vous serez servi après ceux qui l'auront mise en vœu 1).

Conseil

Qui ne tente rien n'a rien ! Si un double cursus vous attire vraiment, que vous estimez avoir un très bon dossier scolaire (en particulier dans les disciplines en rapport avec la double licence) et que la quantité de travail attendue ne vous effraie pas, postulez !

Mais surtout, complétez votre liste de vœux avec au moins six autres licences “classiques”, dont au moins une dans votre académie, pour avoir une proposition d'admission en licence. En Île-de-France, les licences sélectives ne comptent pas dans les six candidatures recommandées pour s'assurer une proposition d'admission.