1. Après-bac : s’inscrire en filières sélectives

Après-bac : s’inscrire en filières sélectives

Envoyer cet article à un ami

Vous voulez postuler en classe prépa ou dans une école en cinq ans, vous inscrire en IUT ou en BTS, entrer dans une école spécialisée ? Suivez le guide.Tout est fait pour encourager les élèves de terminale à ne pas s’autocensurer. Alors, allez dans ces filières sans complexe, même si vous n’êtes pas un cador.

Envie de postuler dans une classe préparatoire, une prépa intégrée ou une école d’ingénieurs en cinq ans ? Quel que soit le lieu où vous habitez en France, c’est notamment par le site Internet www.admission-postbac.fr (qui a ouvert un espace d’information en décembre 2007) qu’il faut passer. Et ce, que vous visiez un établissement public ou privé sous contrat.
A noter toutefois, pour 40 écoles d'ingénieurs en cinq ans (comme celles de la FESIC (Fédération d'écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres)), il existe un site Internet d'inscription particulier : www.grandesecoles-postbac.fr.


Quelle est la procédure sur admission-postbac.fr ?

Du 20 janvier au 25 mars 2008 : je peux proposer jusqu’à 12 dossiers de candidature en CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles), dont six au plus dans la même voie. Je les remplis en ligne, je les édite et je les transmets à mon lycée. Je hiérarchise mes choix. Si je veux postuler en internat, ma candidature peut ainsi se dédoubler, ce qui m’amène à formuler jusqu’à 24 vœux. En outre, je peux également faire des demandes pour des formations d’ingénieurs, pour les INSA (instituts nationaux des sciences appliquées), pour les universités de technologie ou les mises à niveau en arts appliqués.

31 mai : dernier jour pour modifier l’ordre de classement de mes vœux sur Internet.

Du 3 au 6 juin : première phase d’admission en filière sélective. En fonction des propositions qui me sont faites, j’ai soixante-douze heures pour me décider. Pour chacune de mes demandes, j’ai trois résultats possibles : je suis retenu, je suis sur liste d’attente ou je suis refusé. Je ne recevrai qu’une proposition pour les classes préparatoires. Si j’accepte une proposition, cela annulera toutes les autres, afin de laisser des places vacantes à d’autres candidats. Si je réponds "oui définitif" à une proposition, j’accepte la formation qui m’est proposée. Si je réponds "oui mais", cela signifie que j’accepte la proposition, mais que j’espère avoir une formation mieux placée dans ma liste de vœux. Si je réponds "non mais", cela signifie que je refuse la proposition, mais que je maintiens ma candidature pour des vœux mieux placés (mais rappelons que c’est une réponse dangereuse). Enfin, si je réponds "démission générale", cela signifie que je ne suis plus candidat pour aucune des formations gérées par ce site.

Du 10 au 13 juin : deuxième phase d’admission en filière sélective. Dans le cas où je n’ai pas encore validé un "oui définitif", je choisis par rapport aux nouvelles propositions d’affectation qui me sont faites.

À partir du 17 juin : troisième et dernière phase d’admission pour les formations, hors écoles en cinq ans, uniquement sur admission postbac, et début de la procédure complémentaire pour les classes préparatoires. Cette phase "de rattrapage" me permet de postuler dans les établissements qui ont encore des places vacantes. Pour les écoles en cinq ans, une phase d’admission supplémentaire est proposée chaque mardi (pour soixante-douze heures), du 24 juin au 29 juillet.

Juillet 2008 : inscription définitive dans mon établissement après les résultats du bac… si je l’ai obtenu, évidemment.


Quelle stratégie adopter ?

Commencez par vous évaluer. Une moyenne ne signifiant pas grand-chose, dites-vous que si vous êtes dans le premier tiers de la classe, cela indique que vous êtes un bon candidat. Ensuite, indiquez en premier les établissements que vous visez en priorité. Françoise Carmignani, présidente de l’APPLS (Association de professeurs de lettres de première supérieure) conseille d’être raisonnable en répartissant ses demandes, avec par exemple quatre bonnes prépas, quatre moyennes et quatre moins bonnes.



Sophie de Tarlé

Sommaire du dossier
Décrocher une place en IUT ou en STS Entrer dans une école spécialisée