Des professionnels livrent leurs conseils pour bien s'orienter sur Parcoursup

Par Marion Allard-Latour, publié le 27 Octobre 2022
4 min

Choisir son orientation peut s’avérer plus ou moins complexe. Alors que de nombreux outils existent pour trouver sa voie, les élèves peuvent aussi compter sur leur entourage, leur curiosité et les dispositifs mis en place dans leur lycée.

Dans leur processus d’orientation, les élèves, souvent demandeurs d’une aide, peuvent compter sur les professeurs et le personnel scolaire. Laury Delage, professeure agrégée d’économie-marketing en STMG dans l’Ain, est une habituée de ces situations.

Parler à son entourage

Elle donne souvent la même astuce aux élèves : "Je leur demande d’établir une liste des adultes qui les entourent et de discuter avec eux des métiers qu’ils exercent." Cette technique permet aux élèves de se projeter et de savoir s’ils sont prêts à s’engager dans une profession "où il faut gérer une équipe, acheter des produits, les revendre, etc. Cela leur fait aussi prendre conscience de la réalité des métiers", explique l’enseignante.

Cette phase est l’une des dernières d’un processus d’orientation démarré en réalité depuis longtemps. "Le parcours débute dès la sixième, rappelle Marina Pistone, psychologue de l’Éducation nationale. Il s’agit de tout un chemin où l’on développe des compétences psychosociales", permettant notamment de "savoir vers qui se tourner…"

Un atout très utile au moment de s’inscrire sur Parcoursup. "Il faut être curieux et connaître les ressources disponibles : des magazines, participer à des forums ou des salons…" Il faut aussi savoir profiter des outils mis à disposition des élèves. "Dans mon lycée, nous organisons une journée où universités et écoles se rassemblent, illustre la psychologue. Des étudiants viennent échanger avec les élèves de terminale." En plus de ces temps de discussions, "les élèves sont accompagnés par deux enseignants qui les aident notamment pour l’inscription sur Parcoursup".

Lire aussi

Découvrir les formations et les métiers

Si vous avez une idée plus précise des secteurs qui vous intéressent, la question de la durée des études peut vous aider à y voir plus clair. Laury Delage invite les élèves à se poser la question "de savoir s’ils veulent s’orienter vers une filière courte ou bien faire une classe préparatoire".

Et une fois encore, il ne faut pas hésiter à utiliser les outils mis à disposition par son lycée. "Des professeurs de classes préparatoires spécialisés en STMG viennent dans mon lycée rencontrer les élèves de première, poursuit l’enseignante de l’Ain. Et en terminale, nous incitons les élèves à passer une journée en immersion pour qu’ils découvrent comment cela se passe."

Lire aussi

Ne pas rester seul

"Rencontrer des professionnels reste la base, abonde Marina Pistone. Dans mon lycée de Passy (74), nous avons aussi le programme 'Les Cordées de la réussite' (dispositif mettant en relation des étudiants et des élèves, NDLR). Nous favorisons notamment les femmes ingénieures et la mixité."

En plus de se faire une idée sur les études, il est également possible de découvrir le monde de l’entreprise. "En première STMG, nous envoyons nos élèves en stage découverte d’une semaine. Il s’agit d’un stage dans une filière tertiaire, qu’ils pourraient potentiellement suivre après le bac", énonce Laury Delage.

Dans tous les cas, l’essentiel est de ne pas rester seul dans sa démarche d’orientation. Enseignants et psychologues revoient donc les élèves individuellement afin de les aider à finaliser leurs projets. Des moments à capitaliser en faisant le tour de vos expériences et de vos découvertes.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !