1. En 2019, suivez Lucie, en bac STMG : "Il y a encore du stress, mais je m’y attendais"
Témoignage

En 2019, suivez Lucie, en bac STMG : "Il y a encore du stress, mais je m’y attendais"

Envoyer cet article à un ami
Lucie, en terminale STMG, regarde du côté des DUT techniques de commercialisation pour travailler dans le commerce. // © Photo fournie par le témoin
Lucie, en terminale STMG, regarde du côté des DUT techniques de commercialisation pour travailler dans le commerce. // © Photo fournie par le témoin

TIMELINE, ÉPISODE 6. Au lendemain du début de la phase d’admission, la lycéenne s’est retrouvée sur la liste d’attente de tous ses vœux. Même si elle s’y attendait, le stress est encore bien présent.

Après avoir longtemps hésité dans ses choix d’orientation, Lucie avait finalement intégré 15 vœux à sa liste Parcoursup en avril dernier. Des formations presque exclusivement sélectives en DUT et BTS. Le risque d’obtenir des refus était donc élevé. Finalement, la lycéenne a eu la surprise de découvrir qu’elle était sur la liste de d’attente de huit de ses vœux. La candidate doit donc encore patienter avant d’être définitivement fixée.

Lire aussi : Parcoursup : que faire si vous êtes sur liste d'attente ou liste d'appel ?

La liste d’attente, presque un soulagement

"J’ai été refusée dans le DUT techniques de commercialisation. Mais, à vrai dire, c’était plutôt le choix de mes parents, moi cela m’est égal", assure Lucie. En effet, depuis le début, la candidate en bac STMG mise sur des études courtes dans le secteur du commerce. À l’approche des résultats, le 15 mai, le stress est monté d’un cran : "J’avais très peur de regarder, mais j’étais soulagée de voir que j’étais en attente dans beaucoup de formations."

Son premier choix est désormais tourné vers le BTS MCO (management commercial opérationnel) à Vannes, près de chez elle, en Bretagne. "J’étais 48e sur la liste d’attente mercredi soir et je suis passée 38e le lendemain." La lycéenne commence doucement à se projeter dans cette formation, même si le stress est encore bien présent. "Ça va le faire", estime-t-elle. La candidate doit maintenant étudier toutes les possibilités avec ses parents avant de valider son choix définitif.

Lire aussi :
– l'épisode 1 : "Je suis intéressée par le commerce"
– l'épisode 2 : "Je vais trouver une école sur Parcoursup"
– l'épisode 3 : "J'attends les portes-ouvertes pour me décider"
– l'épisode 4 : "J'ai mis des vœux de secours sur Parcoursup"
– l'épisode 5 : Le bilan de Lucie, qui bat le record des vœux