1. En 2019, suivez Mehdi, en bac STMG : "Parcoursup me pousse à revoir mon orientation"
Témoignage

En 2019, suivez Mehdi, en bac STMG : "Parcoursup me pousse à revoir mon orientation"

Envoyer cet article à un ami
Pour la rentrée 2019, Mehdi a décidé de repousser son entrée à la fac. Il envisage de partir à l'étranger. // © Photo fournie par le témoin
Pour la rentrée 2019, Mehdi a décidé de repousser son entrée à la fac. Il envisage de partir à l'étranger. // © Photo fournie par le témoin

TIMELINE, ÉPISODE 2. En plein préparatifs pour son année de césure, Mehdi a tout de même pris quelques minutes pour se rendre sur Parcoursup, dès son ouverture, le 20 décembre 2018. Une démarche qui a suscité chez lui beaucoup d’interrogations...

Depuis plusieurs mois, Mehdi, en terminale STMG prépare son orientation : une année de césure comme garçon au pair en Angleterre, puis une licence de droit au sein d’une université parisienne. Mais Parcoursup pourrait bien le faire changer d’avis. "Je suis allé sur le site par curiosité, raconte-il. Finalement, cela m’a amené à me poser beaucoup de questions notamment sur la réussite des bacheliers technologiques."

Lire aussi l'épisode 1 : "J'espère passer une année de césure aux États-Unis ou en Angleterre"

Découragé par les chiffres

En regardant plus précisément le taux de passage en deuxième année à l’université Paris 1 Sorbonne et Paris 2 Assas, Mehdi a eu quelques surprises. "Je pensais que les chiffres allaient être un peu différents d’une fac à l’autre, mais pas du tout. J’espère juste que j’aurai ma place…"

Lire aussi : Parcoursup : l’année de césure, mode d’emploi

Le lycéen mise sur les meilleures universités, mais à la veille des vacances de Noël, il semble quelque peu découragé. "D’après mes professeurs, je suis capable de faire une licence de droit car je suis quelqu’un de curieux et motivé. Même si j’essaie de rester optimiste, je pense que je vais devoir revoir mon orientation et trouver une formation plus adaptée."

Une année de césure à valoriser

Pour autant, un autre point a retenu son attention : le niveau en langue étrangère. "Ce qui est bien sur Parcoursup, c’est que toutes les formations sont très détaillées. En ce qui me concerne, l’anglais fait partie des compétences indispensables pour entrer en licence de droit. Or, je devrais pouvoir remplir ce critère après mon année de césure", se réjouit-il.

Mehdi attend désormais le retour des vacances scolaires pour faire part de ses interrogations à ses professeurs principaux et ainsi réfléchir à un nouveau projet.