1. Facebook live Parcoursup : les réponses à vos questions les plus fréquentes
Boîte à outils

Facebook live Parcoursup : les réponses à vos questions les plus fréquentes

Envoyer cet article à un ami
 // © PLAIN PICTURE / DEEPOL
// © PLAIN PICTURE / DEEPOL

VIDÉO. A la suite de notre Facebook live spécial Parcoursup le 17 mai, vous avez été nombreux à nous faire part de vos interrogations sur la phase d’admission. Récapitulatif des questions/réponses les plus posées.

Dès le 15 mai 2019, près d’1,5 million de propositions ont été envoyées aux 885.000 candidats inscrits sur Parcoursup. Ainsi, la moitié d’entre vous a reçu au moins une réponse positive. Mais le début de la phase d’admission a suscité de nombreuses questions de votre part. Et ce, que vous soyez accepté, en attente de place ou refusé dans les formations que vous aviez validées en avril dernier. Calendrier, procédure à suivre, conseils… Retour sur les dix questions que vous vous posez le plus.

Pourquoi suis-je passé d’admis à en attente de place entre mercredi et vendredi ?

Comme l’explique Jérôme Teillard, chargé de Parcoursup au ministère de l’Enseignement supérieur, dès jeudi matin, certains établissements ont indiqué des anomalies dans le processus de recrutement de leurs candidats. "Les propositions d’admission étaient anormalement élevées par rapport aux capacités d’accueil des formations. Il y a eu une erreur qui nous a conduit à réinitialiser tous les dossiers vendredi matin." D’où le fait que plusieurs milliers de candidats voient leurs vœux passer d’admis à en attente de place. Au total, 400 formations ont été concernées, principalement des BTS et les formations avec de petits effectifs (IFSI, formations en art…)

Lire aussi : Des milliers de candidats acceptés par erreur, puis rétrogradés sur liste d'attente

Le ministère rappelle que la plate-forme a été gelée jusqu’à vendredi midi. Ce qui explique pourquoi aucun candidat n’a pu valider une proposition pendant ce laps de temps. Le mode de prévisualisation avait été réenclenché, mais tout est revenu dans l’ordre la veille du week-end. "Depuis vendredi midi, l’ensemble du processus fonctionne normalement, les réponses sont celles qu’auraient dû recevoir les candidats dès mercredi soir." Avant de poursuivre : "Les propositions sont fermes, un candidat ne peut plus être placé en attente ou être refusé au cours de la procédure."

Comment faire son choix lorsqu’on a reçu plusieurs propositions ?

"S’orienter, c’est choisir", prévient Jérôme Teillard. Pour ceux qui hésitent encore, demandez conseil à votre professeur principal ou sollicitez directement les formations. Et rappelez-vous : vous avez toujours la possibilité de conserver vos vœux en attente s’ils vous intéressent davantage que la proposition qui vous a été faite.

À quelle heure sont actualisées les réponses d’admission ?

"Chaque dossier est réactualisé tous les matins avant les heures de cours, y compris le week-end car le processus fonctionne en continu." Inutile donc de vérifier plusieurs fois par jour si vous avez reçu de nouvelles propositions. Si c’est le cas, vous recevrez une alerte par SMS ainsi qu’un message sur Parcoursup.

Quel est le délai pour maintenir ses vœux en attente et peuvent-ils disparaître ?

Lorsque vous recevez une proposition d’admission, vous avez le choix de l’accepter ou d’y renoncer dans un délai de trois jours (J+2). Lorsque vous prenez votre décision, si vous avez des vœux en attente, la plate-forme vous demande si vous souhaitez également les maintenir ou non. "Il faut que ça soit un vœu qui vous intéresse plus que la proposition acceptée."

Tous vos vœux en attente seront maintenus jusqu’à ce que vous décidiez d’y renoncer ou jusqu’au premier point étape, à partir du 25 juin, où la plate-forme vous demandera à nouveau de confirmer votre choix. "Il n’y a pas de magie sur Parcoursup. Le dossier est enregistré et la plate-forme garantit le maintien des vœux. Parcoursup s’adapte à la situation de chaque candidat."

Une fois la proposition acceptée, quelle est la procédure à suivre pour s’inscrire ?

"Vous avez accepté définitivement une proposition lorsque vous n’avez plus aucun vœu en attente", assure Jérôme Teillard. "À ce moment-là, vous recevrez un message de la formation vous indiquant les délais et les modalités à suivre pour procéder à votre inscription administrative."

Lire aussi : Parcoursup : les 8 étapes à ne pas manquer à partir du 15 mai

Cette année, le ministère a fixé un calendrier afin que les candidats aient obligatoirement effectué leur inscription au cours de l’été. Deux dates sont à retenir : le 19 juillet (pour les candidats ayant accepté une proposition avant le 15 juillet) ou le 27 août (pour ceux qui ont validé leur vœu après le 15 juillet).

Les formations peuvent-elles voir les préférences des candidats ?

"Cette information n’est pas divulguée aux formations." Seul le rectorat pourra avoir connaissance de votre préférence si vous n’avez reçu que des refus et que vous demandez explicitement un accompagnement de la CAES (commission d’accès à l’enseignement supérieur).

La priorité est-elle donnée aux lycéens, par rapport aux étudiants en réorientation ?

"Tous les candidats sont traités de la même manière, il n’y a pas de distinction entre les uns et les autres sur Parcoursup", assure le chargé de Parcoursup au ministère. Au contraire, les étudiants en réorientation avaient le choix, lors de la saisie de leur dossier sur Parcoursup, de remplir une fiche devant leur permettre de valoriser leur expérience et l’accompagnement dont ils ont pu bénéficier.

Lire aussi : Parcoursup : mode d'emploi pour les étudiants en réorientation

Seuls les étudiants boursiers ont eu un accès prioritaire aux formations par l’intermédiaire des quotas. "Il y a une ambition sociale, on veut leur donner plus de chances notamment dans les filières sélectives."

Quelle est la différence entre la liste d’attente et la liste d’appel ?

Lorsque vous êtes placé sur liste d’attente, vous avez accès à plusieurs données dont votre position sur la liste d’appel et celle sur la liste d’attente. Comme l’explique Jérôme Teillard, la liste d’appel n’évolue pas. Il s’agit du classement établi par les établissements. Il comprend à la fois les candidats qui ont reçu une proposition d’admission et ceux qui sont en attente.

Comme son nom l’indique, la liste d’attente ne concerne que les candidats en attente de place. Votre position doit ainsi évoluer tous les jours, tout comme vos chances de voir votre rang en liste d’attente se transformer en proposition d’admission. "Cette année, nous avons mis en place ces repères afin d’aider les candidats à mesurer leur position dans le classement. Ils peuvent aussi se renseigner grâce aux tutos afin de bien comprendre à quoi servent ces informations."

Lire aussi : Que faire si vous êtes sur liste d'attente ou liste d'appel ?

Autre élément important : le rang du dernier appelé en 2019. Il vous permettra de savoir à quel moment la formation est presque remplie. "Si le rang ne bouge plus, cela laisse penser que les capacités d’accueil de la formation sont pleines."

Comment créer le répondeur automatique et comment classer ses vœux en attente ?

"Pas besoin de le créer, il est directement accessible aux candidats", rassure le chargé de Parcoursup au ministère. Le répondeur automatique sera en effet disponible à partir du 25 juin pour tous les candidats encore en attente de place. "Ce n’est pas une obligation, les candidats peuvent en avoir besoin lorsqu’ils sont sûrs de leurs choix. Ils classent leurs vœux en fonction de leur préférence et dès qu’ils reçoivent une proposition, le répondeur se charge d’y répondre à leur place. C’est une forme de tranquillité."

Pour autant, Jérôme Teillard insiste : si vous souhaitez utiliser cet outil, vous devez être sûr de vos choix. Pas question de faire des changements tous les jours. "Dans ce cas, il faut mieux quitter le répondeur automatique."

Quels sont les critères pour intégrer les IFSI ?

À l’ouverture de la plate-forme, le 20 décembre 2018, chaque formation en IFSI (institut de formation en soins infirmiers) a présenté ses attendus. Ces critères ont été déterminés par les formations elles-mêmes, à la demande du ministère qui rappelle qu’il s’agit d’une obligation légale vis-à-vis des candidats. "Ce sont des éléments très attendus pas les candidats, il s’agit aussi d’une trame pour que les formations puissent examiner leurs vœux."

Pour les IFSI, les attendus sont également rappelés sur Parcoursup dans les fiches détaillées des établissements. Ceux qui ont reçu des réponses négatives pourront bénéficier d’un accompagnement personnalisé et donc faire de nouveaux vœux lors de la phase complémentaire, précise Jérôme Teillard.